Marché des grains: Le beau temps rime avec faibles prix

Grâce à une météo moins mouvementée aux États-Unis, les semis se sont poursuivis dans la dernière semaine, ce qui a permis de rattraper une partie du retard accumulé depuis le début de la saison.

Même si les travaux progressent, la question à savoir si une partie du maïs sera transféré en culture de soya reste de l’air. Cette possibilité a nui aux progrès du soya cette semaine, le faisait terminer en zone négative. Même l’annonce de vente vers l’Espagne n’a pas réussi à soutenir les prix. La situation au Brésil continue également de peser sur le soya américain puisque le prix plus faible en Amérique du Sud le rend moins compétitif sur les marchés mondiaux.

Le maïs fait face à une situation semblable puisque la récolte de maïs dans l’hémisphère sud s’annonce très bonne.

Enfin, le blé d’hiver est présentement récolté aux États-Unis. Après quelques inquiétudes, la qualité semble bonne et le beau temps est revenu après la pluie tombée sur les États du sud-ouest. Pour le rendement, il faudra attendre encore un peu pour en savoir davantage.

Après les informations sur les progrès dans les champs dévoilées la semaine dernière, le département américain sur l’Agriculture annoncera vendredi l’état de l’offre et la demande. Les conditions de cultures du maïs et du blé seront aussi au rendez-vous cette semaine, jeudi.

Le boisseau de soya pour juillet a terminé vendredi à 9,2075 $US contre 9,5300 $US une semaine plus tôt.

Le boisseau de maïs pour juillet a fini à 3,7300 $US par rapport à 3,7250 $US dollars la semaine précédente.

Le boisseau de blé pour juillet a clôturé à 4,3050 $US contre 4,3525 $US dollars vendredi dernier.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires