Photo prise le 14 juin en Montérégie centre. Comme dans plusieurs champs du Québec la levée du soya est inégale.

semaine se terminant le 14 juin

Que ce soit pour le maïs, comme pour le soya, l'émergence des cultures arrive à sa fin.

Les ensemencements sont terminés, mais le début de saison très sèche, le manque d'eau et les gels des deux dernières semaines ont amené des producteurs à ressemer leurs champs. Plusieurs participants soulignent une grande variabilité dans la levée, la population et le début de croissance des plants.








Pour bien passer à travers la crise de la COVID-19, sortez de l’isolement!

Contactez un ami, un voisin ou un intervenant autour de vous

Avec la COVID-19, les producteurs agricoles sont plus isolés que jamais. En cette période difficile, vous avez des décisions importantes à prendre pour vous-mêmes et votre entreprise, ou vous avez simplement besoin d’être réconforté. Il est important d’appeler ou de faire des vidéo-rencontres avec des personnes de votre entourage. Depuis plus d’un mois, à l’instar […] Lire la suite




Le professeur Raj Khosla a aussi combiné la gestion par zones à l’utilisation d’un capteur de végétation, un équipement installé sur le tracteur qui détermine en continu la quantité d’azote à appliquer.

Pratiquer l’agriculture de précision sans échantillons de sol?

Le chercheur Raj Khosla propose une approche qui gère la «macro-variabilité» du champ et qui n’exige aucun échantillonnage de sol.

Le professeur-chercheur Raj Khosla a développé une approche de gestion par zones qui n’exige aucun échantillonnage de sol. Il en a fait la présentation dans le cadre du colloque sur l’agriculture de précision tenu par le CRAAQ le 4 mars dernier.