Marché des grains: Trop de bonnes nouvelles

Les principaux grains ont décliné pour une deuxième semaine consécutive en l’absence de mauvaises nouvelles. Puisque les grains se sont grandement appréciés en juin, plusieurs courtiers en ont aussi profité pour encaisser leurs gains. La pluie et le mauvais temps se sont calmés aux États-Unis et les inquiétudes causées par la météo se sont dissipées. Le ministère américain de l’agriculture (USDA) a de plus indiqué que les cultures se trouvent dans de bonnes conditions en général, à l’exception du soya qui a vu son état se détériorer.

L’attention se porte maintenant sur le prochain stade de croissance des cultures avec la pollinisation du maïs, suivi de celle du soya. Si le temps prévu pour les prochaines semaines s’annonce moins humide, reste à voir si la chaleur ne viendra pas nuire à cette étape importante. Dans le cas de temps propice, les épis devraient en profiter et être de bonne qualité. L’agence de courtage Allendale affirme même que si les prévisions optimistes se concrétisent, la remontée des cours serait finie pour l’été.

Les prix des grains ont commencé à décliner mardi avec l’annonce des conditions des cultures. Selon le USDA 69 % des cultures de maïs étaient dans un état bon ou excellent aux États-Unis, soit le même pourcentage que la semaine précédente. En revanche, il a abaissé d’un point ce chiffre pour le soja, à 62 %.

Les prix du blé ont aussi reculé après des chiffres plutôt favorables du gouvernement américain, selon lequel 71 % des cultures de blé de printemps sont dans un état bon ou excellent. La récolte ont aussi débuté dans le sud-ouest des États-Unis où la pluie du printemps ont pu faire oublier la sécheresse qui était présente jusqu’en fin d’hiver. Les récoltes au Kansas entre autres se déroulent bien mais avec des résultats dans la moyenne. La forte appréciation du dollar américain défavorisait aussi la vente de la céréale, en comparaison avec d’autres pays d’Europe.

Le boisseau de maïs pour décembre a fini la séance vendredi à 4,3125 $US, contre 4,4500 $US à la fin de la semaine dernière, une perte de 3,1%. Le boisseau de soya pour novembre a connu les pertes les moins élevées avec un recul de 1,5% à 10,0675 $US, contre 10,2225 $US la semaine précédente. Le blé pour septembre a terminé avec une perte de 3,8% pour terminer à 5,5400 $US contre 5,7600 $US.

Source: Terre-net, Grainwiz

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires