Marché des grains: Les prix s’envolent

Les marchés à Chicago ont terminé sur une note plus que positive en ce début de saison des semis 2016. Le soya en a même profité pour grimper à son niveau le plus élevé depuis le mois d’août. Même le blé malmené par de nombreuses nouvelles négatives a terminé en territoire positif. Les analystes ont attribué cette hausse à des prévisions pessimistes pour les conditions météo du prochain été aux États-Unis ainsi qu’un retour des achats des fonds spéculatifs. Plusieurs observateurs continuent également de remettre en questions les prévisions d’ensemencement du département américain de l’Agriculture (USDA).

Le soya  a affiché sa meilleure hausse hebdomadaire en quatre mois. La météo en Amérique du Sud serait en cause, principalement les pluies abondantes dans la principale zone productrice de soya en Argentine. Le Brésil connait la situation inverse avec des chaleurs avoisinant les 40 degrés Celsius mais le soya a déjà presque totalement récolté. Reste que les cultures de maïs du pays pourraient souffrir de la situation.

La météo a aussi rallié l’attention aux États-Unis alors que la National Oceanic Atmospheric Aadministration (NOAA) prévoit que le phénomène La Nina pourrait se manifester dès cet été, causant des sécheresses qui pourraient nuire aux cultures.

Pour ce qui est des progrès des semis aux États-Unis, ils se déroulent bien malgré un début tardif pour le maïs en raison des pluies. Le Sud-Ouest affiche plus de retard mais les États du Missouri et du Kansas sont en avance.

Les nouvelles sur les stocks n’ont pas non plus ralenti les cours la semaine dernière. Le USDA a confirmé que les réserves demeuraient abondantes. Même le blé qui est concerné par une abondance autant aux États-Unis qu’ailleurs dans le monde avec des chiffres qui ont été revus à la hausse. La météo pourrait donner plus d’élan au prix du blé si jamais la pluie attendue sur les régions productrices venait qu’à se faire attendre.

Le boisseau de soya  pour mai a gagné 4,3% pour terminer à 9,5600 $US contre 9,1675 $US une semaine plus tôt. Le boisseau de maïs pour mai a clôturé avec une hausse de 4,5% à 3,7850 $US par rapport à 3,6225 US vendredi dernier. Le boisseau de blé pour juillet est resté stable avec un léger gain de 0,2% à 4,6750 $US comparativement à 4,6675 $US la semaine dernière.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires