Méfiez-vous des pièces en mouvement des machines agricoles!

Saint-Louis-de-Gonzague (Québec), 5 mars 2007 – Tracteurs,moissonneuses et presses à foin sont autant de machines dont les rouages etles engrenages occasionnent des accidents graves, telle la perte d’un bras,d’une jambe ou même de la vie. De 2000 à 2004, les machines agricoles ont causé le décès de 11 agriculteurs. Au cours de ces mêmes années, la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) a déploré 770 accidents liés à la machinerie agricole, soit 12 % du nombre total des accidents qui se produisent dans ce secteur.

Voilà notamment ce qu’on a pu apprendre, ce matin, lors de la conférencede presse tenue par l’Union des producteurs agricoles (UPA) et la CSST, sur laferme Gilles Brault et frères à Saint-Louis-de-Gonzague, pour marquer lelancement de la Semaine de la prévention en agriculture, qui se déroulera du 7 au 14 mars prochain sous le thème Méfiez-vous des pièces en mouvement desmachines agricoles!

« On retrouve de la machinerie sur toutes les fermes. Les agriculteurs etles agricultrices doivent se sentir particulièrement interpellés par le thèmeretenu cette année. Une vigilance constante est de mise », a rappelé ledeuxième vice-président de l’UPA, M. Denis Bilodeau, invitant les producteurs,leur famille ou leur personnel à participer nombreux à l’un ou l’autre des 60ateliers qui auront lieu un peu partout en province durant cette Semaine de laprévention et dont le premier avait lieu ce matin sur la ferme Brault.

De tels accidents ne sont pas le fruit du hasard : ils sontprincipalement attribuables à des méthodes de travail non sécuritaires, à unmanque de formation et, surtout, à des machines dépourvues de protecteurs oumal utilisées. Il est donc possible d’éviter ces accidents! Et c’est justementpour informer les producteurs et les productrices agricoles sur les moyens deprévenir les accidents liés aux pièces en mouvement que l’UPA, de concert avecla CSST, organise la Semaine de la prévention cette année.

« Je me réjouis de voir que nos deux organismes unissent d’année en annéeleurs efforts pour informer les agriculteurs et les agricultrices en matièrede prévention. Je suis d’autant plus content que cette année, le thème choisiest la sécurité des machines, une priorité à la CSST, comme l’est aussi laprévention des accidents chez les travailleurs de 24 ans ou moins. Il fautencourager et poursuivre de tels partenariats, car la participation de nospartenaires et des milieux de travail est essentielle pour que diminue lenombre d’accidents», a souligné M. Réal Bisson, président du conseild’administration et chef de la direction par intérim de la CSST. Lors de laconférence de presse, la CSST était représentée par M. Pierre Boutet,directeur des relations avec les partenaires.

Identifier les dangers pour mieux les prévenir
Pour éviter que les pièces en mouvement de machines blessent gravement untravailleur, il faut d’abord identifier le danger. Il faut ensuite trouver unmoyen d’éliminer de façon durable ce danger.

En ce qui concerne les machines, les solutions sont souvent simples, par exemple : – Protéger les zones dangereuses des machines par des protecteurs ou des dispositifs de protection conformes aux normes (protecteur fixe, dispositif d’arrêt d’urgence, protecteur à interverrouillage, etc.).
– Effectuer régulièrement l’entretien, la réparation et le réglage des machines, et ce, seulement lorsqu’elles sont arrêtées et cadenassées.
– Elaborer des méthodes de travail sécuritaires et les appliquer. De telles méthodes consistent, notamment, à demeurer à distance des pièces tant qu’elles sont en mouvement, à porter des vêtements ajustés et à maintenir les aires de circulation dégagées.
– Prévoir des mesures à prendre en cas d’urgence.

Les jeunes travailleurs plus à risque
En ce qui concerne les accidents liés aux machines, les jeunestravailleurs ainsi que la main-d’oeuvre occasionnelle et les stagiairesconstituent des groupes particulièrement vulnérables. En agriculture, unaccident sur trois touche un travailleur de 24 ans ou moins. Pour y remédier,et pour une deuxième année d’affilée lors de la Semaine de la prévention enagriculture, l’UPA et la CSST tiendront des activités de sensibilisation dansles centres de formation professionnelle et technique offrant des programmesen agriculture. Voilà ce qui permettra certainement aux jeunes travailleurs etaux futurs employeurs d’être mieux outillés sur le plan de la santé et de lasécurité du travail!

Une semaine d’activités enrichissantes!
Au cours de la Semaine de la prévention en agriculture, les fédérationsrégionales de l’UPA organisent partout au Québec des séances d’information surles moyens à prendre pour utiliser de façon sécuritaire les machinesagricoles. Les producteurs et les travailleurs agricoles peuvent également, etce, en tout temps, s’adresser à ces fédérations et aux bureaux régionaux de laCSST pour se procurer de l’information sur les machines agricoles, notammentle guide intitulé La prévention des accidents liés aux pièces en mouvement.

La Semaine de la prévention en agriculture s’annonce bien remplie! Tousles producteurs et les travailleurs agricoles sont invités à participer auxforums et à partager leurs idées et leurs façons de faire… parce que laprévention, c’est l’affaire de tous!

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Commission de la santé et de la sécurité au travail (CSST)
http://www.csst.qc.ca/

Union des producteurs agricoles (UPA)
http://www.upa.qc.ca/

Commentaires