Ministres de l’agriculture : aller au-delà des problèmes de sécurité financière à court terme

Québec (Québec), 7 mars 2001 – Au cours d’une conférence d’un jour et demi à Québec, les ministres fédéral et provinciaux de l’Agriculture ainsi qu’un porte-parole du Yukon ont discuté des problèmes de sécurité financière qu’éprouvent les producteurs canadiens et d’autres défis auxquels doit faire face l’industrie agroalimentaire du pays.

Une discussion ouverte et approfondie a eu lieu sur le revenu agricole et l’appui à court terme accordé aux agriculteurs.

Les ministres ont également parlé de la nécessité d’établir une stratégie à long terme qui aiderait le secteur agroalimentaire à se positionner pour tirer profit des possibilités futures. Ils estiment pressant de travailler à un cadre stratégique exhaustif et souple qui assurerait la durabilité du secteur grâce à la recherche et à l’innovation, et à la gestion des divers risques.

Les ministres ont reconnu que les consommateurs ont désormais des attentes plus élevées par rapport aux aliments, et veulent être rassurés quant à leur salubrité et à l’impact des méthodes de production sur l’environnement.

Les ministres se sont entendus pour se baser sur la très bonne réputation du Canada en matière de sécurité alimentaire et de pratiques environnementales, et se sont mis d’accord pour évaluer l’efficacité de l’ensemble des programmes de protection du revenu et des autres outils dont disposent les agriculteurs pour s’adapter aux fluctuations du marché.

Les ministres ont souligné que les producteurs doivent occuper une place centrale dans toute stratégie à long terme concernant le secteur agroalimentaire. Les producteurs seront donc consultés et considérés comme partenaires à part entière dans la préparation éventuelle d’un cadre stratégique.

Les ministres ont aussi été informés sur l’état des négociations concernant l’agriculture menées par l’OMC à Genève. Sur le plan commercial, les participants ont également fait ressortir le rôle joué par les producteurs de pomme de terre de l’Î.-P.-É. pour maintenir l’accès du marché américain aux producteurs canadiens compte tenu du problème de la galle verruqueuse, et ont recommandé que le gouvernement fédéral reconnaisse la valeur de leur sacrifice

Les ministres ont aussi reçu des détails sur l’action fédérale visant à prévenir l’introduction de la fièvre aphteuse au Canada. Ils ont appuyé unanimement la prise de mesures rigoureuses sur ce plan. La conférence annuelle des ministres fédéral, provinciaux et territoriaux se tiendra en juin à Whitehorse, au Yukon.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires