Moins de rendement en 2011

Cette année, il s’est récolté du maïs-grain sur 364 000 hectares au Québec, une superficie presque équivalente à celle de l’an dernier. Les rendements, par contre, sont 12 % inférieurs.

Selon l’Institut de la statistique du Québec, le rendement moyen à l’échelle provinciale s’établit cette année à 8,16 t/ha. La saison de l’an dernier avait été exceptionnellement idéale pour les grandes cultures et le rendement provincial moyen s’établissait à 9,29 t/ha.

La Montérégie nord-est (8,47 t/ha), la Montérégie sud-ouest (8,44 t/ha) ont été les régions les plus productives, même si les rendements étaient d’un peu plus d’une tonne à l’hectare inférieurs à l’an dernier. Dans les régions plus froides, comme la Maurice, la région de Québec et l’Estrie, les rendements sont d’environ une demi-tonne inférieurs.

La région Outaouais-Laurentides enregistre les plus importantes baisses de rendement. En maïs-grain, elle avait été la plus productive en 2010, avec 10,09 t/ha. Le rendement a chuté à 7,65 t/ha cette année. Le soya en a aussi pris pour son rhume dans cette région, passant de 3,5 t/ha à 2,70 t/ha.

Le soya a connu un important gain de superficie au Québec, passant 261 000 ha en 2010 à 299 000 ha en 2011. Cette année par contre, les rendements moyens à l’échelle provinciale sont de 11 % (0,35 t/ha) inférieurs. La plupart des régions enregistrent une baisse de 0,2 à 0,4 t/ha, ce qui n’empêche pas la production totale d’être supérieure à l’an passé.

Blé et canola

Le blé a perdu 10 000 ha au Québec en 2011. Les rendements se sont avérés 6 % inférieurs.

Le canola est le grand gagnant de la guerre des acréages en 2011, avec un gain de superficie de 4500 ha, soit 39 % de plus que l’année précédente. Les rendements moyens se sont élevés à 2,06 t/ha, contre 2 t/ha en 2010. En Ontario, les superficies en canola ont augmenté de 50 %.

Consultez le tableau des statistiques

Commentaires