Multiplication des engagements envers les jeunes des régions rurales

Orillia-Ramara (Ontario), 8 mai 2003 – L’honorable Andy Mitchell, secrétaire d’État au développement rural (Initiative fédérale de développement économique pour le Nord de l’Ontario) a annoncé un certain nombre d’engagements envers la jeunesse rurale à la première Conférence nationale des jeunes des régions rurales qui s’est terminée dimanche dernier à Orillia-Ramara en Ontario.

« La Conférence rurale nationale de 2003 a remporté un énorme succès, a remarqué M. Mitchell. Tout au long de l’événement, l’idée d’être des agents de changement a suscité l’enthousiasme et la passion de nos jeunes, qui sont les chefs d’aujourd’hui et de demain.

Parmi les principaux engagements envers la jeunesse rurale annoncés durant l’événement de trois jours, on compte la mise sur pied d’un service d’information-orientation par le Secrétariat rural qui aidera les jeunes à trouver des partenaires éventuels pour la réalisation de leurs projets pour la collectivité rurale. On a également annoncé le lancement d’un nouveau site Internet qui permettra aux délégués d’échanger des idées et de partager leurs expériences d’élaboration de projets. De plus, on s’est engagé à faire connaître à tous les Canadiens et les Canadiennes le travail des jeunes qui contribue à créer des collectivités rurales durables.

« Mon souhait est que les jeunes participants à la Conférence rentrent chez eux et fassent bénéficier tous les Canadiens et Canadiennes des régions rurales de l’expérience qu’ils ont vécue ainsi que des compétences et des connaissances qu’ils ont acquises ici , a déclaré M. Mitchell. J’ai confiance que ces jeunes chefs d’aujourd’hui façonneront la vision future pour leur collectivité. »

De jeunes Canadiens de tous les coins du pays ont participé à la Conférence qui s’est déroulée du 2 au 4 mai. Ils partageront les connaissances qu’ils y ont acquises et oeuvreront à la mise sur pied des projets qu’ils ont proposés pour leur collectivité. La Conférence a permis aux participants d’acquérir des renseignements concrets en matière d’innovation, de partenariat et de leadership. Grâce à ces nouvelles connaissances, ils seront de meilleurs agents de changement dans leur collectivité. Avant la Conférence, les participants avaient soumis une proposition présentant le projet de collectivité auquel ils travaillaient et indiquant aussi le nom d’un mentor qui les aidera à mettre leur projet en oeuvre.

La Conférence nationale des jeunes des régions rurales 2003 s’inscrit dans le cadre du Dialogue rural du Partenariat rural canadien. Depuis 1998, près de 15 000 Canadiens et Canadiennes ont profité de cette occasion d’aider le gouvernement du Canada à comprendre les questions locales et régionales et à y réagir. Les résultats de la Conférence serviront à orienter les éventuelles initiatives gouvernementales pour les jeunes des régions rurales.

Commentaires