Plan d’action provincial relatif à l’industrie des pêches et de l’aquaculture commerciales

Gaspé (Québec), 29 janvier 2008 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches et du Centre-du-Québec et député de Frontenac, M. Laurent Lessard, accompagné de la vice-première ministre, ministre des Affaires municipales et des Régions, ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et députée de Bonaventure, Mme Nathalie Normandeau, a annoncé son plan d’action relatif à l’industrie des pêches et de l’aquaculture commerciales. Ce plan s’articule autour de trois grandes priorités, soit la compétitivité des entreprises, la commercialisation des produits marins québécois de même que la concertation des acteurs du milieu et la reconnaissance de l’excellence. À l’enveloppe budgétaire courante allouée aux pêches et à l’aquaculture commerciales s’ajoute un budget supplémentaire de l’ordre de 10 millions de dollars consacré à la réalisation de ce plan d’action quinquennal. En outre, d’autres ministères contribueront à la mise en oeuvre de certaines initiatives.

« L’industrie dispose maintenant d’un outil solide pour aller de l’avant et continuer à créer des emplois et à engendrer des retombées économiques dans les régions maritimes du Québec. Ensemble, nous devons regarder vers l’avenir, en étant plus compétitif, plus innovateur et plus à l’écoute des besoins des consommateurs d’ici et d’ailleurs », a précisé le ministre Laurent Lessard.

Le plan d’action ministériel pour l’industrie des pêches et de l’aquaculture commerciales englobe 21 actions. À l’égard des pêcheurs et des aquaculteurs, elles visent notamment à appuyer la rationalisation de la capacité de pêche, à aider la relève ainsi qu’à offrir un soutien quant à l’amélioration de la gestion des entreprises de pêche, et ce, par la mise en place de clubs d’encadrement. Pour les transformateurs, les actions prévoient, entre autres choses, une aide à la modernisation des équipements, une nouvelle politique de soutien à l’innovation ainsi qu’un guichet unique offrant un accompagnement personnalisé pour le développement de projets d’affaires. Quant aux aquaculteurs, le Ministère organisera de concert avec les partenaires un forum sur l’aquaculture. Cette tribune permettra de dégager un consensus sur les priorités d’action en vue d’améliorer la rentabilité et la compétitivité de ce secteur d’activité. Enfin, le plan d’action prévoit notamment, au regard de la commercialisation, une aide à la promotion des produits marins québécois sur le marché intérieur, un soutien à la diversification des marchés d’exportation et un appui à l’écocertification.

« Ce plan d’action propose de faire des gestes audacieux, voire historiques dans certains cas. À terme, il permettra à l’industrie des pêches et de l’aquaculture commerciales non seulement de devenir un exemple en matière de développement de nouveaux produits de qualité, mais aussi d’atteindre la viabilité », a conclu le ministre Laurent Lessard.

« Ce plan d’action répond aux besoins exprimés par les représentants du milieu des pêches et de l’aquaculture commerciales. Il offre une flexibilité régionale appréciable qui permettra tant aux acteurs de la Gaspésie qu’à ceux des Îles-de-la-Madeleine de pouvoir poser les gestes appropriés dans le but d’atteindre la viabilité. La concertation devient un outil incontournable, compte tenu du niveau de compétition que doit atteindre l’industrie », d’ajouter la ministre Nathalie Normandeau.

Rappelons que ce plan d’action fait suite au Forum québécois des partenaires des pêches qui a eu lieu en novembre 2006 et qu’ont présidé les ministres fédéral et provincial responsables des pêches. Au terme de cette rencontre, ils ont pris l’engagement de faire un suivi relativement aux orientations qui faisaient l’objet d’un consensus. Après le dépôt d’un rapport provisoire au printemps 2007, les chefs de file de l’industrie se sont remis à l’oeuvre afin de faire des recommandations concrètes, qui ont été déposées à l’automne 2007 et sur lesquelles s’appuie le présent plan d’action.

Pour plus de renseignements sur le plan d’action ministériel de l’industrie des pêches et de l’aquaculture commerciales « Ensemble pour la viabilité de l’industrie », on peut consulter la documentation publiée dans le site Internet du Ministère.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires