Plus de porc et de bœuf canadien en Ukraine

Les ministres canadiens de l’Agriculture et du Commerce international ont annoncé lundi que l’Ukraine avait approuvé l’exportation de boeuf et de porc provenant d’établissements du pays, portant le chiffre de 12 à 27. L’Ukraine a mené une inspection en septembre dernier des centres accrédités par le fédéral et répondant aux exigences de certification. Selon l’industrie, l’accès au marché de l’Ukraine pour le bœuf et le porc canadiens représente jusqu’à 50 M$ de dollars par année. En 2014, les importations mondiales de produits du bœuf et du porc de l’Ukraine ont totalisé respectivement 17,1 et 193,6 millions de dollars.

Le Canada a profité de l’annonce pour indiquer qu’il entendait renforcer ses relations commerciales avec l’Ukraine et élargir l’accès à ce marché pour les exportateurs canadiens. Les deux pays ont conclu avec succès en juillet 2015 des négociations en vue d’un accord de libre-échange. Un examen juridique du texte négocié est actuellement en cours. La ratification de l’entente éliminera tous les droits de douane sur les produits non agricoles et la grande majorité des droits de douane qu’impose l’Ukraine sur les produits agricoles, y compris ceux sur le bœuf canadien, certains produits du porc, les légumineuses, les grains, le poisson et les fruits de mer, l’huile de canola, les aliments transformés et les aliments pour animaux du Canada.

En plus du porc et du boeuf, le Canada exporte aussi d’autres produits agricole et des fruits de mer dont les ventes ont totalisé 35,7M$ en 2014. Le total des échanges commerciaux entre l’Ukraine et le Canada s’est élevé en moyenne à 293,3M$ entre 2012 et 2014. La signature de l’accord de libre-échange devrait augmenter les échanges de 19%.

Source: Gouvernement du Canada

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires