Près de 1 million de dollars pour la recherche et l’adaptation technologiques en matière de traitement des fumiers

Québec (Québec), 28 octobre 2003 – La ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Mme Françoise Gauthier, annonce l’attribution d’une aide financière de près de 1 million de dollars à quatre institutions de recherche québécoises pour la réalisation de huit projets de recherche et d’adaptation portant sur le traitement des fumiers.

« L’innovation technologique est un moyen privilégié pour trouver des solutions concrètes aux défis auxquels doit faire face l’industrie animale en matière de gestion des surplus de fumier. L’élaboration de stratégies de traitement et de valorisation des fumiers qui concilient le respect de l’environnement et l’efficacité technico-économique fait partie des éléments de solution qui permettront de relever ces défis », a affirmé la ministre.

Les huit projets ont été sélectionnés pour leur pertinence et leur rigueur scientifique dans le cadre du premier concours du Programme de recherche et d’adaptation technologiques sur le traitement des fumiers. L’Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA), l’Université Laval, l’Université de Sherbrooke et l’École polytechnique de Montréal réaliseront ces projets, qui doivent débuter au cours de la présente année. Ceux-ci touchent la séparation à la source des déjections animales sous le caillebotis, l’évaluation et la mise au point de systèmes de traitement des fumiers à la ferme ainsi que le développement de nouveaux débouchés pour les boues de lisiers comme engrais organique ou organo-minéral et comme fertilisant organique avec propriétés anti-parasitaires.

Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation s’associe à des partenaires du secteur privé qui s’engagent à investir plus de 750 000 $ dans les projets. La participation de l’industrie favorisera l’atteinte des objectifs du programme en permettant aux entreprises de s’approprier les procédés mis au point et en contribuant à la mise sur pied d’une industrie de valorisation des fumiers et de leurs sous-produits au Québec.

Pour plus ample information sur ces projets et sur le deuxième concours du programme, veuillez consulter le site Internet du Ministère : http://www.agr.gouv.qc.ca/frdt/par.

LISTE DES PROJETS SUBVENTIONNÉS
Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA) Conception et mise en fonction d’un nouveau type de biopasteurisateur grandeur nature à aération forcée et en traitement continu pour hygiéniser, désodoriser, réduire le volume et stabiliser les fumiers solides 119 000 $
Évaluation technico-économique d’un système de séparation liquide/solide des déjections à la source dans un bâtiment porcin et les impacts sur l’environnement – Volet II 190 868 $
Installation et essais à la ferme d’un système de séparation solide/liquide du lisier de porcs complémenté par la stabilisation et l’entreposage de la fraction solide 69 774 $
Évaluation du procédé de traitement du lisier SEQUENCIA par bilan massique 56 890 $
Université Laval Qualité des boues de lisier de porc pour la fabrication d’engrais granulaires 102 000 $
Engrais granulaires à base de boues de lisier de porc pour les cultures maraîchères : nouveaux débouchés 200 000 $
Université de Sherbrooke Les produits chitineux dans le traitement des lisiers et des fumiers : vers une technologie pour des fertilisants organiques à valeur ajoutée 200 000 $
École polytechnique de Montréal Traitement tertiaire (polissage) du lisier de porc par un bioréacteur à membranes (BRM) immergées 100 000 $

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA)
http://www.irda.qc.ca/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Université de Sherbrooke
http://www.usherb.ca

Université Laval
http://www.ulaval.ca/

Commentaires