Équiterre lance la saison 2004 d’Agriculture soutenue par la communauté

Montréal (Québec), 17 mars 2004 – Équiterre lançait la saison 2004 d’Agriculture soutenue par la communauté (ASC), aussi connue sous le nom de «paniers bio». Cette année, 21 fermes biologiques se sont ajoutées au réseau pour totaliser 69 fermes, ce qui représente un taux de croissance de plus de 40%. Quatorze régions du Québec seront maintenant desservies à travers 190 points de livraison hebdomadaire, permettant ainsi d’approvisionner environ 12 000 personnes en viande, fruits et légumes biologiques locaux.

Plusieurs facteurs concourent à expliquer une telle augmentation. D’une part, au cours des dernières décennies, l’agriculture s’e st fondamentalement transformée en entrant dans la marche de l’industrialisation. Les exploitations agricoles se sont concentrées et leur nombre a diminué. En effet, alors qu’en 1981, le Québec comptait environ 48 000 fermes, on en dénombrait un peu plus de 32 000 en 2001, ce qui représente une perte de 16 000 exploitations seulement à l’échelle provinciale. Ce sont principalement les petites qui ont disparu.

D’autre part, la population est de plus en plus consciente des impacts positifs de l’agriculture biologique sur l’environnement, la santé et la vitalité des économies locales et désire prendre part à une autre façon de produire les aliments. Les citoyens et les agriculteurs souhaitent aussi se rapprocher. De plus, «Équiterre a effectué un important travail au cours des trois dernières années afin de faire connaître la formule ASC au sein du milieu agricole québécois», explique Isabelle Joncas, coordonnatrice du réseau des projets d’ASC. «Mais surtout, les citoyens sont réceptifs aux alternatives et cherchent davantage de solidarité», maintient-elle.

Parmi les 21 fermes qui s’ajoutent au réseau, 10 sont sous l’initiative de jeunes agriculteurs qui démarrent dans le métier. Selon Stéphane Bergeron du Jardin biologique Floralia, nouveau fermier de famille, «la formule ASC est une solution équitable et écologique qui répond aux besoins des consommateurs et du producteur. Les liens entre le fermier et le citoyen permet un partage constructif qui est impossible dans la structure conventionnelle du marché».

Équiterre invite la population à soutenir les fermiers et fermières de famille en achetant ce printemps une part de la récolte d’une des fermes du réseau. À cet effet, Équiterre dévoile la liste 2004 des fermes participantes. Celle-ci peut être consultée sur son site Internet ou être commandée par téléphone au (514) 522-2000.

Équiterre coordonne depuis 1996 ce réseau par lequel des citoyens peuvent soutenir directement une ferme certifiée biologique québécoise en achetant une part de récolte en début de saison. Équiterre, organisation sans but lucratif, contribue à bâtir un mouvement citoyen en prônant des choix individuels et collectifs à la fois écologiques et socialement équitables.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Équiterre
http://www.equiterre.qc.ca/

Commentaires