Rapport sur les solutions à long terme à la crise de l’ESB

Ottawa (Ontario), 15 avril 2004 – L’honorable Donald Oliver, président du Comité sénatorial permanent de l’agriculture et des forêts, a déposé au Sénat le rapport intérimaire du Comité, intitulé La crise de l’ESB ― leçons pour l’avenir.

Ce rapport intérimaire fait le survol de la situation et des problèmes actuels, et propose une démarche à long terme pour assurer une plus grande sécurité et stabilité à l’industrie canadienne du boeuf.

« Il est certain que la réouverture de la frontière américaine au bétail canadien demeure la priorité à court terme. Cependant, notre industrie du boeuf continuerait d’être vulnérable à une autre fermeture, si un autre cas d’ESB devait être découvert. Nous avons besoin de politique publique pour diminuer cette vulnérabilité », a déclaré le sénateur Oliver (C-Nouvelle-Écosse).

« Le bien-être et l’avenir des communautés rurales canadiennes dépendent de l’agriculture. Les communautés rurales ne peuvent pas aller de crise en crise. Notre intention était de formuler des recommandations qui pourraient éviter ce genre de situation à l’avenir », a poursuivi la vice-présidente du Comité, l’honorable Joyce Fairbairn (Lib.-Lethbridge, Alberta).

Le Comité a rencontré des intervenants de tous les domaines de l’industrie du boeuf, notamment des agriculteurs, organisations d’agriculteurs, abattoirs et détaillants, ainsi que le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, l’honorable Bob Speller, et des employés de l’Agence canadienne d’inspection des aliments et du ministère de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire. Le Comité a aussi obtenu une perspective sur la situation des collectivités rurales du Canada en invitant des représentants des municipalités rurales. Le Comité a repris certaines de leurs idées dans les deux recommandations suivantes :

1. Que le gouvernement réserve une partie du financement de capitaux de risque annoncé dans le budget à l’accroissement de l’abattage à valeur ajoutée dans le secteur de l’élevage bovin dans l’Ouest et l’Est du Canada, et élabore en collaboration avec l’industrie une politique à long terme en matière de transformation à valeur ajoutée dans ce secteur.

2. Que le Canada et ces partenaires nord-américains se servent des leçons de la crise de l’ESB et des recommandations de l’OIE pour améliorer l’harmonisation des normes sanitaires et phytosanitaires et, dans ce but, qu’ils mettent sur pied un secrétariat permanent agricole de l’ALENA qui aurait pour mandat d’utiliser ces normes et de produire des rapports contenant des recommandations sur les actions que les partenaires de l’ALENA pourraient prendre afin de réguler les échanges commerciaux quand un problème sanitaire ou phytosanitaire survient.

Le rapport intérimaire peut être consulté sur le site Web du Parlement canadien. Il est également possible d’en obtenir des exemplaires en s’adressant à la greffière du Comité.

Le Comité comprend aussi les membres suivants : les sénateurs Catherine Callbeck (Lib.-Île-du-Prince-Édouard), Leonard J. Gustafson (C-Saskatchewan), Elizabeth Hubley (Lib.-Île-du-Prince-Édouard), Edward M. Lawson (Lib.-Vancouver, Colombie-Britannique), Terry Mercer (Lib.- Secteur Nord, Halifax, Nouvelle-Écosse), Pierrette Ringuette (Lib.- Nouveau-Brunswick), Herbert O. Sparrow (Lib.-Saskatchewan), Gerry St. Germain (C-Langley-Pemberton-Whistler, Colombie-Britannique), David Tkachuk (C-Saskatchewan).

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Comité de l’agriculture et des forêts du Sénat du Canada
http://www.senate-senat.ca/agfo.asp

Commentaires