Recherche pour trouver une nouvelle source de litière pour les vaches laitières

Ottawa (Ontario), 21 janvier 2009 – Le gouvernement du Canada investit dans la recherche pour aider les agriculteurs de Terre-Neuve-et-Labrador à trouver une nouvelle source de litière, à prix abordable et plus facilement disponible, pour les vaches laitières.

« Le gouvernement actuel sait que l’agriculture constitue l’épine dorsale de l’économie canadienne; nous faisons donc tout ce qui est en notre pouvoir afin d’aider les agriculteurs en finançant des études qui pourraient améliorer leurs revenus de base, a déclaré l’honorable Peter Mackay, ministre de la Défense nationale et ministre de la porte d’entrée de l’Atlantique, au nom de M. Gerry Ritz, ministre de l’Agriculture. Dans ce cas-ci, nous explorons la possibilité d’utiliser les abondantes ressources de Terre-Neuve-et-Labrador en mousse de tourbe comme solution de rechange à prix plus abordable et potentiellement plus saine, aux matériaux de litière traditionnels comme la sciure, qui deviennent plus coûteux et plus difficiles à trouver. »

La mousse de tourbe peut retenir jusqu’à 12 fois son propre poids en liquide et peut absorber environ quatre fois plus d’ammoniaque que certaines litières traditionnelles, propriétés qui peuvent toutes contribuer à assainir la qualité de l’air que respirent les ouvriers agricoles et les vaches.

Ce projet de huit mois visera à déterminer, d’une part, si la mousse de tourbe peut répondre aux normes de l’industrie concernant la litière des vaches laitières et, d’autre part, si son usage serait économiquement viable dans la province.

« Le coût et la disponibilité des matériaux de litière sont une grande préoccupation chez les producteurs laitiers de la province, a affirmé M. Robert Walsh, président de Dairy Farmers of Newfoundland and Labrador. Ce projet nous fournira les ressources nécessaires pour évaluer les qualités très prometteuses de la mousse de tourbe comme source de litière. »

Le gouvernement du Canada investit 203 000 dollars dans cette recherche. Ces fonds proviennent du Programme pour l’avancement du secteur canadien de l’agriculture et de l’agroalimentaire (PASCAA), un programme de financement fédéral, conçu pour soutenir les projets qui profiteront aux secteurs de la production et de la transformation, pour accroître la capacité du secteur à régler les problèmes actuels et naissants et pour placer l’industrie agricole et agroalimentaire en position de saisir de nouveaux débouchés commerciaux. Le PASCAA est administré dans la province par le Newfoundland and Labrador Agri Adapt Council Inc.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires