Refroidissez vos porcs

Avec les chaleurs d’été qui débutent, voici en primeur des extraits de l’article Nouvelles stratégies de ventilation en été qui paraîtra dans le numéro de juillet-août du Bulletin des agriculteurs. L’article à paraître présente les essais de ventilation à débit d’air réduit que l’ingénieur Francis Pouliot et l’équipe du Centre de développement du porc du Québec (CDPQ) ont effectués. Ces extraits visent à vous aider à affronter l’été qui vient.

Trois niveaux de refroidissement

Francis Pouliot explique l’importance d’adapter sa stratégie de refroidissement des porcs en engraissement en fonction de la température ambiante lorsqu’on utilise un débit d’air réduit.

1. Par temps frais, les ventilateurs muraux font entrer l’air par pression négative dans le bâtiment. Ce qui refroidit l’intérieur.

2. Lorsque la température intérieure atteint 24 °C, les ventilateurs de recirculation entrent en fonction.

3. À une température supérieure à 30 °C, l’eau permet de refroidir davantage les porcs. « C’est l’eau qui va permettre le transfert de chaleur, explique Francis Pouliot. C’est le même principe que lorsque nous sortons de la piscine. L’eau est réchauffée par notre corps. Le vent fait évaporer l’eau et la chaleur. »

Attention aux truies!

Francis Pouliot insiste pour que les producteurs de porcs apportent une attention particulière entre 16 h et 20 h, car c’est à ce moment que les températures maximales sont enregistrées dans les bâtiments et que les truies subissent le plus grand stress thermique de la journée. En canicule, il faut les arroser en début de soirée et pas seulement au milieu de l’après-midi.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires