Relève agricole : un nouvel événement branché

Le 4 avril prochain au Centre de congrès de Saint-Hyacinthe aura lieu la toute première édition d’Allumés! Un évènement consacré à la relève agricole et organisé par Financement agricole Canada.

Conférences motivatrices, trucs de réseautage, informations sur le transfert de ferme sont notamment au programme de cette journée dont le but est de rassembler de jeunes agriculteurs et de leur donner des outils pour mieux réussir.

L’artiste Grégory Charles, avec tout le talent qu’on lui connaît, va offrir une prestation au piano alternant entre les paroles et la musique. Le conférencier Sylvain Boudreau a pour mandat de contaminer l’assistance avec son énergie positive. Les agronomes Patrice Gagnon et Charles Gauvin convaincront les jeunes des bienfaits du réseautage autant à titre personnel que professionnel. Enfin, Martine Deschamps, conseillère en transfert d’entreprises, et Robert Beauchemin, président-directeur général de la Meunerie Milanaise, traiteront de transfert de ferme.

“Les besoins en formation et en évènements ne sont pas les mêmes pour les millénieux que pour les générations précédentes, révèle Myriane Garon, analyste de prêts chez Financement agricole Canada et animatrice de la journée Allumés! On a voulu innover et créer un évènement à leur image, plus interactif. Au cours de la journée, on va les inviter à publier du contenu sur les réseaux sociaux.” Il y aura également une garderie sur place pour permettre aux parents de jeunes enfants d’assister aux conférences.

Par cette journée, on cherche aussi à transmettre de l’information à la relève agricole. “Il y aura un pep talk sur l’importance de se créer un réseau de contacts et de l’entretenir. Le réseautage peut vraiment aider les producteurs à emmener leur ferme plus loin. Cette courte présentation aura lieu juste avant le dîner pour permettre aux jeunes de mieux réseauter pendant l’heure du midi”, ajoute Myriane Garon.

On ne peut pas s’adresser à la relève agricole sans aborder le sujet du transfert de ferme. À cet effet, FAC est allé chercher deux conférenciers férus du domaine. “Le processus de transfert de ferme est long. Il y a les chiffres et le côté administratif, mais aussi tout l’aspect humain. Ça fait du bien d’en entendre parler, d’écouter des témoignages. Des fois on se dit: “c’est pareil comme chez nous” ou ça donne des idées pour régler des problèmes”, poursuit Myriane Garon, qui est aussi agricultrice à temps partiel à la ferme de son conjoint à Saint-Elzéar, en Beauce.

Si vous êtes agricultrice ou agriculteur de moins de 40 ans, il est encore possible de s’inscrire en cliquant ici. À noter que la journée est gratuite!

 

Commentaires