Sapin de Noël “made in” Québec!

La culture de sapins de Noël est en pleine croissance au Canada, une culture qui prend de plus en plus de place au Québec, indique Statistique Canada. Plus de la moitié des revenus provenaient du Québec où la vente d’arbres de Noël génère des revenus de

Les recettes des arbres se situait à 78,4 M$ en 2015, une hausse de 21,5% par rapport aux recettes de 64,4 M$ en 2014.

Les arbres de Noël représente un important marché destiné à l’exportation, soit 41,4 M$ en 2015 pour un total de 1 719 735 d’arbres. Plus de 1 million d’arbres (1 061 691) provenaient du Québec pour une valeur de 24,4 M$. La Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick sont les deux autres provinces en importance dans ce domaine avec des revenus d’environ 8 M$ pour chacune d’elles.

Sans surprise, les États-Unis constitue le principal marché d’exportation avec 36,7 M$ pour 1 634 249 arbres de Noël. En contrepartie, des arbres d’une valeur de 5,7 M$ sont acheminés des États-Unis vers le Canada. Les sapins canadiens se retrouvent dans les endroits les plus divers, en passant par la Barbade, les Émirats arabes unis, la  Thaïlande ou encore la Russie.

Comme point de repère, la valeur des achats d’arbres artificiels s’est élevée à 65,2 M$.

Le nombre de fermes consacrées à la culture d’arbres de Noël au Canada était de 2381 en 2011. Les superficies de terres étaient au Québec à 22 hectares, ce qui faisait des fermes québécoises les plus grandes au pays.

Source: Statistique Canada

à propos de l'auteur

Commentaires