Sondage sur les médicaments vétérinaires

Août 2002 – Santé Canada a accordé, en mars dernier, un contrat à l’entreprise Compas Research Inc. pour la réalisation d’une étude comparative visant à mesurer les attitudes et les comportements de sensibilisation actuels. Environ 1500 Canadiens et Canadiennes ont participé à cette étude. Trois questions traitaient des médicaments vétérinaires (il est bon de remarquer que ces questions n’ont été posées qu’à des personnes qui travaillent avec le bétail, les chevaux et les animaux d’élevage).

Les enquêteurs ont demandé aux répondants de préciser la façon dont ils disposent d’un produit administré. Presque la moitié (48 p. 100) ont répondu qu’ils le jettent avec les déchets, et 28 p. 100 téléphonent pour obtenir des renseignements sur la marche à suivre.

Les enquêteurs ont aussi demandé aux répondants de préciser la façon dont ils ont disposé des rebus de médicaments vétérinaires au cours des 12 derniers mois; 39 p. 100 les ont jetés avec les déchets ordinaires, aucun répondant ne les a recyclés, 5 p. 100 les ont vidés dans l’évier ou dans les toilettes, 2 p. 100 les ont envoyés au terrain de décharge ou les ont enterrés, et 23 p. 100 ont suivi « d’autres » méthodes d’élimination (non définies).

Les enquêteurs ont demandé aux répondants de préciser s’ils lisent les étiquettes apposées sur les emballages de médicaments vétérinaires : 57 p. 100 lisent toujours les étiquettes, 5 p. 100 les lisent souvent, 13 p. 100 les lisent à l’occasion, 8 p. 100 les lisent rarement, et 16 p. 100 ne les lisent jamais.

Certaines réponses fournies par les participants à l’égard des médicaments vétérinaires sont aussi très intéressantes :
Les enquêteurs ont demandé à tous les participants de l’étude si certains produits représentent un danger pour l’environnement et nécessitent, par conséquent, une méthode d’élimination spéciale : 94 p. 100 ont mentionné des médicaments vétérinaires comme les antibiotiques et les hormones.

Les enquêteurs ont demandé à tous les participants de préciser à quel point il est important, pour le gouvernement du Canada, d’élaborer des règlements exigeant que l’industrie informe les consommateurs sur l’élimination sécuritaire des produits et de protéger l’environnement. Presque tous les répondants (93 p. 100) ont répondu qu’il est important de le faire, alors que 82 p. 100 ont dit qu’il est très important de le faire.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Santé Canada

http://www.hc-sc.gc.ca

Commentaires