Syngenta et Aliments Carrière versent 200 000 $ au programme de mise en valeur de la biodiversité des cours d’eau en milieu agricole

Québec (Québec), 7 décembre 2006 – La Fondation de la faune du Québec et l’Union des producteurs agricoles (UPA) sont heureuses d’annoncer l’arrivée de deux nouveaux partenaires financiers pour le Programme de mise en valeur de la biodiversité des cours d’eau en milieu agricole, soit les entreprises Syngenta et Aliments Carrière. Les deux entreprises s’engagent à verser 100 000 $ chacune d’ici la fin du programme.

Leader mondial de la production de semences, Syngenta est engagée dans lesoutien de l’agriculture durable et des organisations agricoles à l’échellemondiale. Selon Jean Durand, directeur des ventes pour le Québec et lesMaritimes, « la protection des cultures et de l’environnement sont des valeurscentrales chez Syngenta. Le programme conjoint de l’UPA et de la Fondationreprésente une initiative concrète et appliquée sur le terrain qui rejointdirectement les préoccupations de notre entreprise. »

De son côté, Aliments Carrière, propriétaire de la marque Arctic Gardens,est le plus important transformateur de légumes en conserve et surgelés auCanada. Son expertise et ses partenariats agricoles de haut calibre luipermettent de fournir à ses clients des produits de qualité supérieure. « Uneeau de qualité constitue une ressource essentielle à nos opérations. Noussommes très préoccupés par la gestion durable de la ressource et c’estpourquoi nous souhaitons nous impliquer dans le financement du programme » desouligner Marcel Ostiguy, président du conseil et chef de la directiond’Aliments Carrière.

Lancé en janvier 2005, le Programme de mise en valeur de la biodiversitédes cours d’eau en milieu agricole permet de soutenir pendant cinq ans unedizaine de projets proposant une approche novatrice de gestion intégrée desressources agricoles et fauniques pour le Québec.

« Ce programme inspirant favorise réellement la mobilisation desagriculteurs avec l’ensemble des intervenants du milieu. Tous travaillentensemble autour d’un objectif commun qui consiste à mettre en place dessolutions concrètes et réalistes, pouvant être implantées à court terme », adéclaré M. Laurent Pellerin, président de l’UPA. Il a également tenu àsouligner que « cette association UPA – Fondation de la faune a attiré jusqu’àprésent des partenaires financiers gouvernementaux et institutionnels, alorsqu’aujourd’hui, pour la première fois, deux entreprises, l’une leader dans lesecteur des intrants agricoles et, l’autre, dans la transformation de produitsalimentaires, mettent à leur tour l’épaule à la roue dans ce magnifique projetmobilisateur. »

Le président-directeur général de la Fondation de la faune du Québec, M.André Martin, a, pour sa part, souligné « qu’après un an d’existence, lesinterventions à la ferme commencent à donner des signaux encourageants. Destruites ont été observées dans la rivière petite Niagarette dans Portneuf. Ona pu donner un coup de pouce au bruant sauterelle, une espèce d’oiseau àstatut précaire, en adaptant le régime de récoltes sur des terres de laMontérégie. » Les efforts vont donc dans le bon sens pour redonner auxQuébécois des cours d’eau où ils pourront pêcher ou observer une fauneabondante.

Depuis le lancement conjoint du programme en janvier 2005 par laFondation de la faune du Québec et l’UPA, des organismes importants se sontgreffés au projet, soit La Financière agricole du Québec ainsi que lesministères québécois de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, desRessources naturelles et de la Faune et du Développement durable, del’Environnement et des Parcs.

Compte tenu de sa nature structurante et de ses bénéficesenvironnementaux évidents, d’autres organisations se sont rapidement jointesau groupe initial en cours de route, notamment le Mouvement Desjardins, àtitre de principal partenaire financier privé, Agriculture et AgroalimentaireCanada, le Conseil pour le développement de l’agriculture du Québec, laFondation Hydro-Québec pour l’environnement, Pêches et Océans Canada etEnvironnement Canada. Des dizaines d’organismes régionaux impliquésdirectement sur le terrain s’ajoutent à ces partenaires de taille.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Aliments Carrière inc.
http://www.carrierefoods.com/

Fondation de la faune du Québec
http://www.fondationdelafaune.qc.ca/

Union des producteurs agricoles (UPA)
http://www.upa.qc.ca/

Commentaires