Taux d’intérêt: la Fed maintient le statu quo

La Réserve fédérale maintient ses taux d’intérêt à leur niveau actuel, passant donc son tour malgré un relèvement prévu depuis des semaines.

«Les informations reçues depuis notre réunion de juillet suggère que l’activité économique croît à un rythme modéré. Les dépenses des ménages et les investissements récurrents des entreprises progressent aussi modérément. Toutefois, les exportations ont montré des signes d’essoufflement», a indiqué la Réserve fédérale jeudi dans une décision fort attendue par le monde économique.

La Fed signale aussi l’impact des «récents développements de l’économie mondiale et financière». Elle souligne que l’inflation continue de se situer sous la cible de 2%, en grande partie en raison de la baisse des prix du pétrole et des importations «non-énergétiques».

Près de la moitié des analystes interrogés par le Wall Street Journal prévoyait une hausse des taux d’intérêt après sept ans du statu quo. Les taux d’intérêt sont à un niveau quasi nul depuis la dernière récession économique de 2008. Les chiffres encourageants quant à l’activité économique et à l’emploi des derniers mois ont indiqué un net redressement de l’économie américaine. Les difficultés de la bourse chinoise ont toutefois donné des arguments pour maintenir la souplesse de la  politique monétaire des États-Unis.

Un relèvement des taux d’intérêts auraient donné du tonus au billet américain et par conséquent, rendu moins intéressantes les denrées provenant des États-Unis. Le cours des grains sur le marché des matières premières à Chicago auraient donc reculé en conséquence, ce qui aurait ajouté de la pression à un marché déjà baissier.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires