Un projet de recherche ontarien profite de fonds fédéraux

Gravenhurst (Ontario), 17 décembre 2001 – Découvrir et étendre les possibilités agricoles et agro-commerciales dans le district de Muskoka en Ontario, tels sont les objectifs clés d’une nouvelle initiative de financement.

Le député de Parry Sound-Muskoka et secrétaire d’État au Développement rural et à l’Initiative fédérale de développement économique dans le Nord de l’Ontario, l’honorable Andy Mitchell, a annoncé que 25 000 dollars seront affectés au projet des possibilités agroalimentaires dans le district de Muskoka, dans le cadre de l’Initiative canadienne pour les collectivités rurales agricoles (ICCRA).

« Le fait de recueillir et de compiler cette information aidera les industries agricoles et agroalimentaires de Muskoka à croître et à prospérer en marge de son industrie touristique, qui joue déjà un rôle vital, a affirmé M. Mitchell. Je suis heureux que le gouvernement du Canada appuie ce projet stimulant. »

Le projet sera coordonné par les Muskoka Community Cooperatives Inc., de Bracebridge, un groupe qui utilise le modèle coopératif comme outil pour nouer des partenariats avec d’autres organismes et groupes locaux afin d’aider à répondre à des besoins communautaires. Le projet prévoit la rédaction d’un rapport exhaustif sur les conditions actuelles des terres et les cultures potentielles, ainsi que sur les lacunes et possibilités au sein du secteur, à quoi s’ajoutera une base de données sur les agriculteurs locaux, les petits transformateurs, les produits, les marchés de producteurs et d’autres possibilités d’agrotourisme. Le projet examinera en outre la possibilité d’établir des partenariats et réseaux stratégiques en vue de la production et de la transformation locales des produits agricoles, et financera la mise au point de brochures et d’informations à l’intention des intervenants du secteur agricole local.

L’objectif de l’ICCRA consiste à accroître la viabilité des collectivités rurales agricoles, en particulier celles qui sont touchées par des changements dans le secteur agricole. Le Fonds canadien d’adaptation et de développement rural (FCADR II) y a affecté 9,3 millions de dollars sur trois ans.

De tels projets tablent sur le plan d’action national élaboré plus tôt cette année par les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux de l’Agriculture. Ce plan vise à élaborer des programmes axés sur les besoins particuliers des agriculteurs et des collectivités rurales, ainsi qu’à aider le secteur à saisir les possibilités économiques.

Commentaires