Une carte interactive sur le déversement d’eaux usées

La Fondation Rivières a rendu publique en début de semaine une carte interactive des déversements d’eaux usées au Québec, un outil réalisé en collaboration avec l’école des médias de l’UQÀM, afin de dresser un portrait des rejets d’eaux usées sur le territoire québécois.

La carte s’appuie sur les données publiées par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) entre 2011 et 2019. Elle a été conçue de manière à permettre à la population d’observer l’ampleur des déversements d’eaux d’égout selon les municipalités d’une année à l’autre et de faire des comparaisons avec les autres municipalités.

Selon André Bélanger, directeur général de la Fondation Rivières, 60 000 déversements d’eaux usées non traitées ont lieu par année.

En juin dernier, la Fondation livrait également les résultats d’une étude menée sur trois ans sur les systèmes d’assainissement des eaux de 130 municipalités au Québec, soit 15 % des 846 systèmes d’assainissement municipaux existants. La recherche a ciblé cinq grands bassins versants où vivent près d’un million et demi de Québécois : les rivières Richelieu, Bécancour, Châteauguay, L’Assomption et la Baie Missisquoi. Selon l’étude, 53 645 rejets d’eaux usées avaient eu lieu en 2018 dans les cours d’eau du Québec, soit 147 débordements en moyenne par jour.

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires