Trop chaud pour travailler

Un effet insoupçonné du réchauffement climatique fait surface: les impacts sur les travailleurs agricoles et particulièrement les cueilleurs.

Le travail à l’extérieur est généralement perçu comme un aspect positif du métier de cueilleur ou d’ouvrier agricole. Mais les chaleurs extrêmes qui s’intensifient et se prolongent affectent même les plus endurcis. Aux États-Unis, les cas de coups de chaleur sont de plus en plus courants.

Dans cet article (en anglais), des travailleurs émigrants d’Amérique du Sud disent devoir redoubler de vigilance pour ne pas souffrir de la chaleur. Ils boivent beaucoup d’eau et s’obligent à prendre de petites pauses pour se rafraîchir. Ils sont de plus en plus souvent exposés à des températures de 100 degrés F (38 degrés C).travailleur_soleil

Des cas d’évanouissements ont été reportés et les médecins américains s’inquiètent de cette clientèle qui n’a généralement pas les moyens pour se payer des soins de santé.

Pour lire d’autres articles sur le sujet du réchauffement, cliquer sur les liens:

Commentaires