Éviter l’effondrement d’un silo (suite et fin)

Prévention de la détérioration des silos

À la construction

Voici comment prévenir l’action des acides d’ensilage, ou à tout le moins en atténuer les répercussions :

  • Construire ou acheter un silo de qualité, soit un silo dont les parois sont faites d’un béton de haute qualité. Un béton dense et fort offre déjà une bonne résistance aux acides.
  • Protéger la surface intérieure des parois du silo en empêchant les acides d’ensilage d’entrer en contact avec le béton.
  • Appliquer un revêtement résistant aux acides dans la partie inférieure du silo jusqu’à une hauteur correspondant au quart ou au tiers de la hauteur totale.
  • Appliquer, au besoin, une nouvelle couche de revêtement de façon à maintenir les parois étanches.

Une fois construit

a) Contrôle de l’humidité

  • Freiner la détérioration causée par les acides d’ensilage en récoltant les produits lorsqu’ils ont perdu suffisamment de leur teneur en eau pour ne pas entraîner de suintement.
  • Attendre idéalement que les végétaux destinés à l’ensilage de plantes entières soient juste assez humides pour assurer une bonne fermentation sans l’être trop, de façon à éviter que le jus des plantes ne se répande librement.
  • Utiliser un doseur d’humidité pour déterminer le moment où les plantes ont la teneur en eau souhaitée.
  • Les chiffres ci-dessous indiquent, en fonction de différentes dimensions de silos, la teneur en eau à ne pas dépasser au moment des récoltes, pour l’ensilage de plantes entières, si l’on veut éviter les problèmes de suintement.

Taille du silo en pieds et teneur en eau maximale

16 x 60 / 68 %
18 x 65 / 67 %
20 x 70 / 66 %
24 x 85 / 63 %
30 x 110 / 59 %

b) Exposition des parois
  • Si possible, vider le silo de toute matière ensilée une fois l’an. On réduit ainsi la durée pendant laquelle la partie inférieure du silo se trouve en contact avec de l’ensilage mouillé.
  • Il y a des avantages sur le plan structural à laisser les parois intérieures s’assécher entre les remplissages.

Signes de détérioration avancée

Le seul signal d’alerte d’une défaillance imminente est un silo dont le béton est fissuré. Au moins une fois par année, examiner l’extérieur du silo pour voir si des fissures sont apparues. Scruter le haut de la tour avec des jumelles.

Si un silo présente des signes de détérioration avancée, consulter un ingénieur avant de le vider.

L’effondrement d’un silo peut avoir des conséquences graves, parfois funestes. La vidange d’un silo peut avoir pour effet d’accroître les surcharges imposées à la structure. Si une défaillance est imminente, la vidange du silo pourrait provoquer instantanément l’irrémédiable. Au moindre indice d’instabilité structurale, demander à un ingénieur d’évaluer sur place l’intégrité de la structure avant de la remplir ou de la vider.

La fiche d’information complète du MAAARO

 

Commentaires