Marché des grains: Le recul des grains se poursuit

Les cours du soya, du maïs et du blé ont affiché des pertes pour la dernière semaine, poursuivant une tendance en place depuis déjà quelques semaines. Le soya a même enregistré sa pire performance en 30 mois avec cinq semaines de reculs consécutifs.

Le marché encaisse toujours les chiffres quant aux prévisions de semis aux États-Unis, dévoilés le 31 mars. Le département américain à l’Agriculture (USDA) prévoit une superficie record consacrée à la fève pour l’année 2017. L’annonce a sonné définitivement la fin du rally pour le soya qui avait débuté dès la récolte de 2016. Le rehaussement des niveaux de récoltes en Amérique du Sud par des firmes privées renforcent le biais désormais négatif pour la fève, surtout que les résultats semblent également bons en Argentine où les travaux débutent. Du côté positif, le président Donald Trump a indiqué que les discussions avaient progressées avec le président chinois, Xi Jinping. Cette déclaration contraste avec les discours anti-Chine durant la campagne électorale.

Le maïs a décliné en raison du contexte tandis que la météo favorable au blé d’hiver a affecté la céréale.

L’attention se tourne maintenant sur les conditions climatiques. Un début précoce semble peu réaliste cette année en raison des pluies abondantes dans plusieurs régions du Midwest. Les caprices de Mère Nature seront de plus en plus scrutés dans les prochaines semaines.

Les marchés auront aussi à l’œil mardi les chiffres sur les réserves américaines, appelé WASDE. Plus de détails sur l’offre mondiale devraient aussi être disponibles.

Le boisseau de soya pour mai, le contrat le plus actif, a terminé à 9,4125 $US contre 9,4600 U$ une semaine plus tôt.

Le boisseau de maïs pour mai a conclu la semaine à 3,6075 $US par rapport à 3,6425 $US vendredi dernier.

Le boisseau de blé pour mai, lui aussi le plus actif, a fini à 4,2325 $US comparativement à 4,2650 $US.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires