Bilan des Cultures
Producteurs de Grains du Québec
Réseau végétal Québec
ANCQ inc, Association des négociants en céréales du Québec Inc.
VIA, Pôle d'expertise en services-conseils agricoles

Semaine se terminant le 20 août

L'avancement du soya est en retard cette année par rapport à 2020

Aperçu


Bayer

La situation demeure surtout sèche dans de nombreux cas comme le soulignent de nouveau plusieurs participants cette semaine. Si on compare à l’an dernier (voir graphique Condition du sol plus bas), on constate d’ailleurs que nous composons certainement avec des conditions plus sèches aussi.Le soya continue de son côté de voler la vedette alors que plusieurs participants rapportent différentes problématiques à différents degrés:

« Il semble que le gel ait causé des dommages qui n’étaient pas visibles sur beaucoup de plants,car ces derniers ne croissent plus depuis quelques semaines, ils semblent manquer de vigueur. Ça va affecter le rendement, moins de noeuds et de gousses par plants.» -Daniel Turner, Ferme LD Turner -Mauricie/Lanaudière

«Un champ plus touché par manque d’eau et carence en potasse. En général, manque d’eau; quelques gousses avortées ou à une seule fève. Encore un peu de pucerons, chevreuils et retour de quelques dindes sauvages.» -Latendresse Lucie,Ferme Cyane -Mauricie/Lanaudière

«Le soya continue de souffrir du manque d’eau, ce serait surprenant que les gousses de tête se remplissent. Perte de rendement qui s’accentue tous les jours qui passent.» -Alain Gervais, Ferme RMA Gervais inc. -Montérégie-Est

L’état des cultures de soya se sera en revanche amélioré un peu dans l’ensemble suivant son revers de la semaine dernière. On note au passage des améliorations intéressantes en Montérégie-Centre/Sud et dans le Centre-du-Québec. La région de la Capitale-Nationale/Chaudière-Appalaches semble toujours bien performé dans son côté.

Par ailleurs, la situation apparaît un peu plus difficile cette semaine dans le maïs dont l’état est en recul. Rien de particulier à signaler, mais plusieurs mentions de différentes problématiques liées à des conditions trop sèches, certaines carences (azote), en passant par une trop forte présence de mauvaises herbes.

Concernant le développement des cultures, le soya tire toujours beaucoup de l’arrière par rapport à l’an dernier, le stade du remplissage des gousses étant à 72% atteint contre 88% à pareille date en 2020. Brève mention mais on signale de premiers champs qui ont atteint le stade de la perte des feuilles.

Pour le maïs, le stade pâteux a atteint cette semaine 33%, un retard considérable par rapport aux observations à pareille date l’an dernier qui était à 80%. Le stade denté débute de son côté, à 6% cette semaine, en retard de 3% par rapport à l’an dernier. Du côté de la condition du sol, comme déjà mentionné, celle-ci demeure sèche dans l’ensemble. On observe des assèchements plus importants selon les participants dans les régions la Montérégie-Ouest, de la Montérégie-Est, ainsi que pour les régions de la Mauricie/Lanaudière, Laval/Laurentides/Outaouais et Capitale-Nationale/Chaudière-Appalaches.

Maïs


Pioneer

Soya


G3 Canada Limited

Conditions de croissance


Sollio & Grains Québec

États des cultures


Les entreprises LaFrance, Division Grains Inc.

Vous aimeriez participer à cette évaluation hebdomadaire, n’hésitez pas à nous contacter ou encore vous inscrire à notre liste des participants en remplissant le formulaire suivant. Il nous fera plaisir de communiquer et de vous transmettre les informations nécessaires pour vous joindre à nous. Le sondage a lieu chaque semaine, du mardi au jeudi midi, et ne prend qu’une trentaine de secondes à compléter.

MERCI À NOS COMMANDITAIRES

à propos de l'auteur

Collaborateur

Jean-Philippe Boucher

Jean-Philippe Boucher est agronome, M.B.A., consultant en commercialisation des grains et fondateur du site Internet Grainwiz. De plus, il rédige sa chronique mensuelle Marché des grains dans le magazine Le Bulletin des agriculteurs.

Articles récents de Jean-Philippe Boucher

Commentaires