Bilan des Cultures
Producteurs de Grains du Québec
Réseau végétal Québec
ANCQ inc, Association des négociants en céréales du Québec Inc.
VIA, Pôle d'expertise en services-conseils agricoles

Semaine se terminant le 6 août

5 août, vue aérienne des champs de maïs de la région de Warwick

Aperçu


Bayer

Le retour à des conditions plus chaudes et sèches dans les derniers jours n’est passé inaperçu, plusieurs participants soulevant de nouveau certaines interrogations à ce sujet.

« Pas beaucoup d’eau, le maïs commence à montrer des signes de stress hydrique les feuilles tournent… » – Sylvain Pion, Les fermes R & S Pion inc. – Montérégie-Centre/Sud

« Tous les champs sur sol plus sableux sont très beaux et très avancés comme sur la photo. Sur les sols plus argileux, c’est beau, mais moins avancé. Ce n’est pas encore critique, mais on va avoir besoin d’eau. » – Renaud Péloquin – Ferme de Ste-Victoire inc. – Montérégie-Est

« Sécheresse modérée abandon possible de gousse à ce stade-ci. » – Alain Lavallée – Agri-Vallée inc. Montérégie-Est

Dans le soya, on fait encore mention occasionnelle de présence de puceron, mais rarement problématique. C’est maintenant la sclérotinia (moisissure blanche) qui est à surveiller de plus près.

« Certains sites avec des foyers de pucerons du soya. Le pic est terminé, la situation ne va pas empirer. Météo propice à la sclérotinia. Stade R5 atteint par la majorité des champs, donc s’il y a début de présence de la maladie, peut nuire au rendement, mais moins pire à ce stade normalement. » – Geneviève Giard – Agri Conseils Maska – Montérégie-Est

« La moisissure blanche fait son apparition dans les champs. À voir le niveau de gravité plus tard en août. » – Annie Desrosier – Pioneer – Mauricie/Lanaudière

Suivant la lecture des participants, l’état général du maïs aura de nouveau légèrement reculé dans la dernière semaine. On constate en ce sens que c’est surtout dans la Montérégie où les conditions se veulent cette semaine aussi plus sèches que l’état du maïs a reculé. À l’opposé, toujours de manière générale, l’état des cultures de soya se sera légèrement amélioré pour une 3e semaine malgré les pucerons, maladies et mauvaises herbes signalés au cours des dernières semaines.

Du côté du développement des cultures, la pollinisation tire à sa fin dans le maïs à 96% complété cette semaine, un retard de 2% par rapport aux observations de l’an dernier. Le stade pâteux a fait maintenant son apparition dans certains champs, à 3% cette semaine contre 10% à pareille date l’an dernier.Dans le soya, le stade de la floraison est terminé, et le remplissage des gousses est en cours à 51%, en retard de 22% par rapport aux observations de l’an dernier. On constate ici que ce sont les régions plus au nord et à l’est qui affichent le plus d’avance dans leur développement (Laval/Laurentides/Outaouais, Estrie et Capital-Nationale/Chaudière-Appalaches).

Maïs


Pioneer

Soya


G3 Canada Limited

Conditions de croissance


Sollio & Grains Québec

États des cultures


Les entreprises LaFrance, Division Grains Inc.

Vous aimeriez participer à cette évaluation hebdomadaire, n’hésitez pas à nous contacter ou encore vous inscrire à notre liste des participants en remplissant le formulaire suivant. Il nous fera plaisir de communiquer et de vous transmettre les informations nécessaires pour vous joindre à nous. Le sondage a lieu chaque semaine, du mardi au jeudi midi, et ne prend qu’une trentaine de secondes à compléter.

MERCI À NOS COMMANDITAIRES

à propos de l'auteur

Collaborateur

Jean-Philippe Boucher

Jean-Philippe Boucher est agronome, M.B.A., consultant en commercialisation des grains et fondateur du site Internet Grainwiz. De plus, il rédige sa chronique mensuelle Marché des grains dans le magazine Le Bulletin des agriculteurs.

Articles récents de Jean-Philippe Boucher

Commentaires