Battre notre record de rendement? Mirage!

Trois pesées et le verdict tombe : rendement en plein centre de nos deux anciens records!

Rendement en plein centre de nos anciens records.

La récolte du blé hiver avance lentement, mais sûrement. Les rendements sont bons, mais on se retrouve loin de nos objectifs. L’idée de battre notre record de rendement se transforme en mirage lointain qu’on voit s’estomper peu à peu au fil des tours. Après 10 mois de travail depuis la date de semis en septembre 2020, l’entretien, les suivis d’automne, l’inquiétude de la traversé de l’hiver et l’espoir de la renaissance du printemps qui se concrétise et on pouvait apercevoir notre objectif se rapprocher. On a donc suivi à la trace la progression des champs pour s’assurer de pouvoir maximiser nos rendements. Malheureusement, ça ne sera pas suffisant. J’imagine que l’effet sècheresse nous a fait perdre quelques points de potentiel de rendement. Par contre, la qualité du grain semble excellente et surtout sans aucune trace de glyphosate. La balloune d’espoir dégonfle.

Nos objectifs sont peut-être trop haut? Il n’y a pas si longtemps un rendement comme aujourd’hui était amplement satisfaisant, alors qu’aujourd’hui je repasse en revue toute nos opérations en cherchant laquelle ou lesquelles j’aurais pu améliorer. Pendant que je rumine mes faits et gestes, voilà que les rendements s’améliorent peu à peu. Pas de « peak » exceptionnelle, mais on observe beaucoup plus de constance dans les rendements. Ça semble tenir plus, je me dirige vers nos sections moins sableuses. Ça tient toujours et ça augmentent de plus en plus. L’espoir d’atteindre de meilleurs niveaux de rendement revient. On note nos évaluations de comparaisons aux champs et on commence à revoir notre mirage au loin. Il se rapproche!

Nos rendements montent encore et soudainement la confiance revient et on se reprend à espérer égaler notre record peut-être même le surpasser. Je garde des largeurs non récoltées pour pouvoir peser nos différences de traitements avec la balance officielle. Excité, je me sens porté par l’espoir. La balance arrive, on place Gertrude sur la grille départ et go! Le moteur ronronne, le grain entre, le capteur oscille dans une zone un peu plus basse que j’espérais. Me semble avoir eu mieux hier dans le même secteur….

Trois pesées et le verdict tombe : rendement en plein centre de nos deux anciens records! C’est excellent et la récolte n’est pas terminée. On pourrait encore se surprendre. Faut dire que même si on n’a pas battu notre record, la moyenne devrait être assez bonne due à l’uniformité exceptionnelle de la reprise printanière. Notre mirage s’estompe à nouveau. On ne lâche pas. On rame en fixant le mirage au loin, on se prépare, on ajuste et on recommence le cycle dans 40 jours. Profession agriculteur.

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires