Comment régler notre problème de poids

Il serait probablement temps de fabriquer des équipements performants avec un poids santé

On voit régulièrement ce genre de titre. En général, on parle de notre gestion de poids en tant qu’être humain. Dans mon cas ce n’est pas un « gros » problème. Je me retrouve même une dizaine de livres en bas de mon poids normal d’hiver. Ma douleur au dos plus une diète sans sucre et sans gras pour m’éloigner du diabète fait son œuvre.

En général, les spécialistes s’entendent pour affirmer que l’ensemble des régimes minceurs, tous aussi spectaculaires qu’ils soient au début, finissent par s’estomper avec le temps. En fait, pour réussir notre objectif minceur il faut changer une foule de détails autour de notre alimentation et surtout changer notre mode de vie. Meilleure alimentation et plus d’activité physique afin de se reconstruire graduellement. Chez nous, on a dû régler notre problème de poids dans le champ. Après notre formation sur la gestion des pneus et des équipements j’ai retenu quelques points forts. Si nos équipements sont à moins de 5 tm par essieux, c’est le party. Façon de parler, mais on parle surtout d’un tassement de surface qui se répare très facilement par la suite. Entre 5 tm à 10 tm par essieux, woups! Lumière jaune. Soyons prudents et choisissons les meilleures périodes pour circuler aux champs. En haut de 10 tm par essieux on commence à causer des problèmes chroniques sous nos grosses bottines. En fait, certains chercheurs expliquent que la différence d’augmentation de rendement de nos champs comparée à la capacité de nos nouveaux hybrides de produire plus est cannibalisée par le tassement de nos sols. Les pneus radiaux, les chenilles c’est mieux que des pneus standards, mais si au final on roule avec plus de 10 tm dessus on fait quand même certains dommages. Le plus tordu c’est que souvent nos chenilles nous font croire que le « terrain est bon! » On ne voit aucune trace. Mais si je pense à une plaque vibrante. Ça ne fait aucune trace, mais le tassement est plus que parfait. Je m’interroge…

Alors, je reviens à mon alimentation. Si on veut régler notre problème de poids il faut changer notre mode de travail au champ. Changer notre système de culture afin de se donner des fenêtres plus propices aux circulations lourdes. Planifier nos utilisations d’équipement aux champs en pensant qu’on circule sur du sol vivant qui a besoin d’air. Ce n’est pas normal qu’on circule avec des équipements plus lourds par essieux sur une terre à jardin que sur la route. Je dois alléger nos équipements et bien choisir nos périodes de circulation dans le champ. Je suis toujours surpris de constater que les concessionnaires semblent excités à savoir qui a produit la plus grosse machine. Nos sols sont régulièrement humides ici. Il serait probablement temps de fabriquer des équipements performants avec un poids santé parce que je réalise que contrôler notre poids c’est un défi de taille!

 

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires