Gertrude à vendre ?

28 novembre 2017. C’est aujourd’hui qu’on termine notre récolte 2017! Comme à chaque fin de saison, j’ai déjà l’œil sur quelques petites réparations qui s’en viennent. Je ne vois pas pourquoi ça ne pourrait pas tenir pour les six prochaines heures. Je m’attends à une petite journée tranquille. Même pas une heure de fait que je suspecte une odeur subtile de caoutchouc brulé…  J’inspecte et j’observe qu’une de mes courroies est en train de se dégrader. Ah non, pas ma belle courroie toute neuve de 900$!!!! Je regarde de plus près et je réalise que le bri d’une barrure de 2,38$ vient de pratiquement la détruire et surtout de détruire  ma journée! Hey pas vrai? Après trois alternateurs, une vis, un engrenage et plusieurs autre petits bris qui semblent me tomber dessus depuis quelques jours et si j’ajoute la fatigue… Hey ça va faire! On vend Gertrude, ah non mieux que ça… je la donne! Fini de terminer mes champs deux jours après les autres. Je me vois déjà avec une belle huit rangs qui mange à 9 km/heure. Je pourrais me gâter un peu!

Aujourd’hui, assis dans le bureau, la situation est loin d’être aussi dramatique. Avec ses 9875 heures au cadran, Gertrude a coûté moins cher en entretien que ce à quoi on s’attendait. Changer pour une usagée de plus grande capacité représente un 20 000$ de frais de financement additionnel et un 4500$ de plus pour réussir à sortir le maïs plus rapidement du champ. 24500$ pour terminer notre récolte quatre jours plus tôt! D’un autre côté, je me dis qu’on économise 24 500$ pour travailler 48 heures de plus avec Gertrude. Un taux horaire de 510$/heure, je trouve ça intéressant. Notre décision est prise. On investit pour un 2000 heures supplémentaires et on pourra se vanter d’avoir pousser au maximum la durée de vie utile de notre Gertrude.

à propos de l'auteur

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires