Gestion : définir nos objectifs

La semaine dernière, j’ai assisté à une journée de formation offerte par Financement agricole Canada intitulée « Augmenter vos revenus sans augmenter la taille de votre entreprise ».

En début de rencontre, on a travaillé sur notre vision, puis nos objectifs personnels et professionnels. Immédiatement, ça m’a replongé dans mes souvenirs : la première fois où je me suis retrouvé dans un cours de gestion à visualiser mes objectifs. Pas évident au début, mais au fur et à mesure que je mettais des mots sur ce que j’aimais, sur mes attentes, sur ce que je voulais réussir, la route se précisait peu à peu.

Ça ne sert à rien de partir en peur et de sauter dans les colonnes de chiffres et pourcentages, si je ne sais pas où je vais et encore moins par où je veux passer pour m’y rendre, puis dans quelles conditions.

Quelles sont mes attentes, mes forces, mes faiblesses? Qu’est-ce que j’aime tant accomplir que même contre vent et marée, j’aurai le goût de me dépasser pour réussir?

Quelques fois, j’ai l’impression d’être tellement absorbé par ma profession que je dérive un peu de ma route au gré de mes ambitions ponctuelles. Je dois régulièrement me les rappeler pour reprendre la bonne direction. Cette journée de formation tombait pile pour me permettre de faire le point et de me recentrer sur mes objectifs.

Mon but ultime ne se comptabilise pas. Je souhaite garder la passion et l’amour de ma profession tout au long de ma carrière. Je veux m’y sentir bien, accompli et heureux avec ma famille, mes enfants. Avoir du fun avec mon frère et nos employés. Être fier du travail accompli. Pas de statistique de grandeur, de nombre employés ou de chiffres d’affaire. Juste être agriculteur et pouvoir tracer la route à une relève qui aura la chance un jour de dire : ma profession ? AGRICULTEUR!

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires