Ligne de temps

Investir dans un atelier fonctionnel pour réparer les machines

Il y a 30 ans, on a construit un atelier. Aujourd'hui, on constate les résultats. Un parc de machinerie bien amorti tout en étant fonctionnel et rentable.

Le temps passe tellement vite! Je me souviens de notre premier projet de construction en 1988. Un atelier de 45 X 60 avec un plancher chauffant, bureau, salle de bain et mezzanine pour les pièces. 25 ans, pas une cenne en avant, c’était un projet assez dispendieux à l’époque.

Le plancher chauffant était tellement dispendieux qu’on avait choisi d’installer une porte à roulette pour ne pas défoncer notre budget. Construit de nos propres mains entre nos travaux pour économiser le maximum. Notre mentor agriculteur nous l’avait fortement conseillé. Prenez le temps de bien vous installer pour pouvoir réparer vos machines pendant les saisons mortes. Vous aurez peut-être moins mal partout rendu à mon âge, qu’il avait dit.

Avec nos formations en soudure et en mécanique de machineries agricoles à l’ITA, on projetait économiser beaucoup d’argent en effectuant nous-mêmes nos entretiens et réparations. Ça faisait déjà partie de notre plan d’affaires pour parvenir à démarrer notre ferme. On s’était donné certains objectifs de longévité des équipements. Aujourd’hui, on constate les résultats. Un parc de machinerie bien amorti tout en étant fonctionnel et rentable. Au fil des ans, on a finalement installé une vraie porte de garage, ajouté de l’équipement, installé l’air conditionné dans le bureau et aménagé un espace pour recevoir nos partenaires d’affaires. Un vrai quartier général!

On agrandit cette année. Question de se donner encore plus de place, de confort et de qualité de travail. Hey, déjà 30 ans! Il nous en reste seulement 15 à venir pour nous en agriculture. Ceux qui suivront nos traces auront de l’agrément. Cette fois-ci, on s’est donné les moyens de laisser le travail à des professionnels. On pourra alors terminer la finition du plafond qu’on n’a jamais réellement terminé. On pourra ainsi repousser les limites de Gertrude à 12 000 heures tout en ayant plus d’agrément pour compléter plusieurs modifications sur nos équipements.

Voilà! C’est déjà la période des Fêtes qui arrive. J’en suis à mon 202e blogue. Un petit congé de clavier pour cette période. Je vous souhaite donc à tous un joyeux temps des Fêtes!

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Commentaires