L’agroenvironnement, une histoire de gang

L’agroenvironnement on en fait notre affaire! C'est plus qu'un slogan, c'est une question de fierté!

Un Agristars pour le projet collectif agricole de la rivière Pot-au-Beurre! Nous étions déjà très honorés de faire partie des projets finalistes le 8 avril lors du Gala des Agristars de la Montérégie, mais surtout très fiers et excités de gagner le prix du bon coup en agroenvironnement. Nous nous sommes levés en bloc pour s’applaudir et se féliciter et nous nous sommes précipiter sur la scène. Eh oui! L’agroenvironnement on ne fait pas ça tout seul. C’est plus facile et plus motivant en gang.

Merci à ceux qui s’occupent de la coordination. Aux gens de l’UPA, du MAPAQ, de la MRC, à nos agronomes et à nos agriculteurs qui s’impliquent sur le comité. Merci à tous les citoyens qui posent des questions pour essayer de comprendre et qui nous appuient dans nos démarches d’amélioration. FÉLICITATIONS aux agriculteurs qui changent leurs techniques, qui innovent, qui sortent de leur zone de confort, qui testent, qui se trompent à l’occasion, qui s’ajustent et recommencent, qui s’acharnent, se grafignent et qui investissent de leur temps, leur énergie, leur savoir, et surtout, félicitations pour leur fierté de bien faire les choses. On ne peut pas tout régler les dommages de plusieurs années derrière nous en un clin d’œil. On doit y croire et repenser nos actions. Parfois ça peut être de gros projets, mais ce sont souvent de petits gestes quotidiens dans l’ensemble de notre système de production qui s’additionnent pour finalement obtenir des résultats bénéfiques à long terme. Ça peut même être payant! L’agroenvironnement  on en fait notre affaire! C’est plus qu’un slogan, c’est une question de fierté!

 

Voici une description sommaire de nos activités :

  • Augmentation des superficies en culture de couverture et céréales d’automne totalisant 10 % des terres cultivées en 2018 dans le bassin versant;
  • Aménagement de plus de 5 km de bandes riveraines élargies (haies brise-vent et arbustives, prairie riveraine);
  • Aménagement de plus de 100 ouvrages hydro-agricoles afin de limiter l’érosion des sols vers les cours d’eau;
  • Stabilisation de berges sur près de deux kilomètres;
  • Tenue de 7 activités de transfert de connaissances aux agriculteurs sur divers thèmes en lien avec la santé des sols, les bandes riveraines et la gestion des intrants.

 

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Commentaires