Le bitcorn

Au prix actuel on couvre amplement nos objectifs les plus fous

Le bitcorn

Vous connaissez le Bitcoin? Maintenant, on a une nouvelle monnaie : le bitcorn :-)  Une monnaie fondamentale de couleur jaune pour le moins volatile.

Notre maïs-grain 2020 valait 215$ la tonne FAB ferme pour mai 2021. Aujourd’hui, les prix du jour tournent autour de 385 GROSSES piastres. Ça pourrait facilement toucher le chiffre psychologique de 400$. Des prix records! On peut même vendre du maïs 2021 pour livraison hiver 2022 autour de 325$/tm. Ça semble timide si on compare aux prix quotidiens actuels, mais c’est quand même d’excellents prix bien au-dessus de nos marges bénéficiaires visées. Dans une telle situation exceptionnelle c’est un peu plus difficile de s’y retrouver. Nos repères habituels sont disparus. On fait quoi? Le marché va faire quoi? On s’informe, on dessine des graphiques tout en essayant d’évaluer les possibilités. Ça monte parce que les gens achètent du grain, les gens achètent du grain parce que les grains montent. Le vrai principe de la saucisse : plus de gens en mangent parce qu’elles sont plus fraîches et elles sont plus fraîches parce que plus de gens en mangent.

Je ne suis pas du genre à attendre pour voir ce qui se passe. J’aime mieux diriger mon navire que de me faire pousser par les vagues. Je place mes objectifs dans mon plan de commercialisation en tenant compte des perspectives les plus probables… Euh, le plus probable c’est que ça va baisser :-)  Quand? Aucune idée précise. Normalement je place certains objectifs répartis sur les quatre trimestres. De cette façon j’ai toujours du grain en position de vente bien étalé dans le temps. Ça me permet de profiter des opportunités du marché. Présentement, c’est difficile de garder le cap. Les prix sont tellement bons. Je me demande pourquoi j’en garderais pour les trimestres plus loin. J’ai plutôt l’impression d’avoir plus de chance que ça replante. Dilemme de décision.  

Je ne connais pas l’avenir, mais je sais comment ça me coûte et au prix actuel on couvre amplement nos objectifs les plus fous. Je vends lentement par petits lots et la décision finale viendra. Profession agriculteur.

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Commentaires