Ligne de temps

Opération haricot

On cherche une nouvelle culture avec une saison de croissance plus courte. Notre objectif : favoriser l’implantation d’encore plus de blé d’hiver dans notre système de culture.

On explorait toute sorte de possibilités, alors qu’il y avait un client preneur de haricots à 7 km de la ferme. Toujours hésité d’en faire parce que, à la base, on se disait que ça prenait des équipements spécialisés additionnels pour bien réussir une récolte de qualité. On nous a donc proposé d’essayer la récolte des haricots « smallred ». Plus petits que la « crawnberry », donc moins fragiles à la manipulation.

Gertrude était emballée et on a assez bien réussi l’an dernier. On a donc décidé de répéter l’expérience cette année sur le double de la superficie. Tellement surpris du résultat qu’on a tenté l’expérience de récolter le gros haricot « crawnberry » avec Gertrude. Question de « wouerre » ce que ça peut donner. En plus, la récolte peut s’effectuer encore plus tôt. Pour s’assurer d’éviter les brisures de grains, on a modifié notre système de déchargement en fabriquant une chute à gravité. On évite ainsi la brisure des grains qui empruntent la vis verticale d’origine de la machine.

Hey boy! De la « crawnberry », c’est gros. Ouvre les passes, ralentit le rotor au maximum, ouvre, ouvre, ouvre les concaves pour diminuer les grains fendus. Ça commençait à bien aller et le 0,6 ha était déjà terminé! Pratiquement décevant : quand ça commence à être le fun… tout s’arrête! Ok, on se reprendra la prochaine fois!

On a quand même eu le temps de faire quelques observations. On a effectué la récolte un peu plus tôt avec un niveau d’humidité plus élevé. Résultat : beaucoup moins de pertes au sol et certainement une qualité supérieure du haricot rouge. Pour la « crawnberry », on projette de réessayer une plus grande superficie en 2019. Satisfait dans l’ensemble et surtout fier de constater que parfois, si on agit en spécialiste, on peut se passer de l’équipement spécialisé. Profession : agriculteur!

 

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Paul Caplette's recent articles

Commentaires