Quel est ton bon coup en agroenvironnement ?

Souvent quelques petits gestes qui s’additionnent ici et là dans notre système donnent des résultats impressionnants

Lors du tout dernier Rendez-vous végétal, on a eu droit à quatre capsules de vulgarisation d’un bon coup en agroenvironnement. Ces capsules ont immédiatement été partagées sur les médias sociaux. Résultat : plusieurs milliers de vues dans les heures qui ont suivi les publications. Comme nous disait Monsieur Luc Dupont lors d’un précédent Rendez-vous végétal « faites-vous voir. Partagez vos bons coups, votre vision et les défis de votre profession. » Nul doute que d’utiliser de bonne façon les médias sociaux offre cette possibilité de partager nos bons coups à un vaste éventail de gens.

En fait, les bons coups en environnement peuvent être très différents d’une ferme à l’autre. Souvent, on en fait beaucoup plus qu’on peut même s’imaginer. S’agit seulement de bien les nommer. Ça peut être d’avoir mieux calibré le pulvérisateur, s’assurer que notre planteur est bien à niveau, modifier les volumes de bouillie en fonction de la densité du feuillage de la culture, faire du dépistage agressif, ajuster le poids par essieux de nos équipements pour éviter la compaction, diminuer les charges de carburant, couvrir nos sols, diminuer l’utilisation de l’eau, bonifier nos rotations, assister à des formations, établir des parcelles de comparaisons, etc. C’est large comme éventail et souvent quelques petits gestes qui s’additionnent ici et là dans notre système donnent des résultats impressionnants. Alors chez vous c’est quoi votre bon coup en agroenvironnement? Parlez-en et faites-vous voir.

J’étais bien fier de faire partie des quatre capsules cette année. Un facteur qui revient : l’accompagnement et une certaine vision pour faire avancer le processus. Je réalise aussi que je suis le plus vieux entouré de deux jeunes hommes brillants. Hey boy! Il y a quelques années, c’est moi qui était le jeunot… Le temps avance, les cheveux grisonnent, le corps est usé, mais la passion est contagieuse. Je regarde leur capsule : ouin, brillant les gars! L’agriculture a un bel avenir.

 

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Commentaires