Retour à la normale

Un peu plus de 8 mois en mode de vie covid-19 et j’imagine qu’il nous en reste facilement un autre 8 mois malgré la venue rapide d’un  vaccin. Je me questionne sur la signification de la  normale qu’on semble vouloir retrouver le plus rapidement possible. Avant la venue de la période anormale, on était en plein questionnement sur notre sur consommation et notre quasi dépendance au pétrole. Notre défi « de l’époque » : réduire notre rythme effréné et passer à l’action en adoptant un mode de vie plus « écoresponsable » Et voilà qu’après 8 mois de ralentissement obligé, certains sont inquiets de la baisse des produits pétroliers qui en résulte, entre autres de la baisse des déplacements par avion. Comme si c’était devenu la normale et un besoin essentiel pour notre équilibre mental de devoir  voyager.

Comme humain, on n’en est pas à notre première contradiction. Aussi bien me nourrir de la beauté de mon environnement immédiat dans lequel je vis 365 jours par année. On a la chance d’avoir de grands espaces ici : une campagne magnifique, des montagnes, des parcs, de grands champs et pourquoi ne pas aller se promener dans le bois à pied.

Certains diront que c’est plus facile pour nous étant donné qu’on a une certaine surface de terrain de jeux. Juste ici il m’arrive fréquemment de croiser un harfang qui survole notre couvert végétal. On a un écureuil qui a décidé de s’installer dans un nichoir à hirondelle et j’en passe. Prendre l’air ralentir mon rythme de travail et apprécier les petites choses de la vie. J’ai seulement à observer Léo qui s’amuse avec pas grand-chose en autant qu’on soit là avec lui. C’est un peu ça la base de la normale. Profitons- en! On a le ventre plein, on prend soin de nous et on s’amuse follement avec ce qu’on a. Je vous souhaite un Joyeux temps des fêtes!

En passant, je vous rappelle que les jours ont déjà commencé à allonger. Woups! Les semences s’en viennent…Profession agriculteur  :-)

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires