Va jouer dehors!

Je me reconstruis pour être fin prêt et en pleine forme pour 2021

Je sens que je suis enfin en mode pause. Pas d’oreillette, pas de rendez-vous, retour d’appel au minimum. Il fait tellement beau dehors que ça ne me tente pas de travailler dans le bureau. Je débute ma journée par une randonnée en raquettes avec Maki. J’ai l’esprit plus libre au retour et ça me permet de me garder concentrer plus ou moins deux heures dans le bureau.

Je me sens plus motivé à planifier nos projets 2021. Fermer un autre bout de mon année financière… bof, peut-être demain. J’ai seulement le goût de « gosser » quelque chose, n’importe quoi, en autant que ça ne me « gosse » pas! Faire quelque chose qui me fait plaisir sans objectif financier ou de performance. Sans rendez-vous, ni horaire. Juste mon horaire à moi. Je butine différents projets de front en autant que ce soit varié. Nettoyer nos brise-vent, terminer le condo de nos poules, faire du ménage dans l’atelier et effectuer quelques réparations mineures. Un dîner relaxe suivi d’un bon roupillon.  J’ai l’impression de ne pas faire grand-chose avec des journées qui se terminent à 18 h 00. Je suis de plus en plus en forme physiquement.

Ménage de la haie brise-vent photo: Paul Caplette

Mes randonnées en raquettes s’allongent. Faire une promenade avec Maki qui tire le traîneau avec Léo dedans. Ressentir du plaisir à combler la dépression du fossé pour réussir à faire traverser tout le cortège de l’autre coté de la faille :-) Traversée réussie. Moment magique garanti. Faire la tournée du boisé. Prendre une collation et retour au bercail. Rien de compliqué, seulement jouer dehors.

À venir : projet de raquettes en montagne, ensuite je pourrai tester mon dos sur une piste de ski. Je me reconstruis pour être fin prêt et en pleine forme pour 2021. Profession agriculteur.

 

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires