Les rendements des céréales en baisse pour 2019

Statistique Canada a dévoilé les chiffres sur les principales cultures au pays

Les pluies du printemps et les intempéries de l’automne ont eu un impact sur le rendement et la production de céréales dans l’Est du pays, rapporte Statistique Canada dans son rapport sur la production de céréales de 2019. Le maïs-grain et le soya ont essuyé des pertes au Québec, ainsi qu’en Ontario.

Les conditions météo difficiles ont aussi été le lot des provinces des Prairies qui ont eu affaire quant à elles à du temps sec au printemps qui s’est poursuivi pendant la période de croissance. Les intempéries caractérisées par de la neige dans plusieurs provinces ont également eu un impact sur les résultats de l’année. La production de blé est toutefois en hausse comparativement à l’année précédente.

Articles connexes

Statistique Canada indique toutefois que la saison n’est pas terminée dans plusieurs endroits et que des récoltes resteront dans les champs cet hiver. Il s’agit donc des estimations du rendement et de la production données au meilleur des connaissances des producteurs.

002&8211;1, 002

Au Québec, la production de maïs-grain s’est située à 3,4 millions de tonnes, soit une baisse de 6,9 % de la production. Ce recul est dû à une baisse du rendement de 6,0 % à 141,4 boisseaux à l’acre. Les agriculteurs ont enregistré une légère baisse de la superficie récoltée de 1,0 % pour s’établir à 938 000 acres en 2019. Les rendements en Ontario ont reculé de 4,6% à  158,4 boisseaux à l’acre.

Les rendements de soya ont diminué de 9,2 % à 42,6 boisseaux à l’acre en 2019. La superficie récoltée a fléchi de 1,1 % pour s’établir à 903 100 acres. Par conséquent, la production de soya a diminué de 10,1 % pour se chiffrer à 1,0 million de tonnes. Il s’agit de plus petite production de soya dans la province depuis 2014.

Le blé a aussi enregistré un recul, en raison des pertes subies l’hiver dernier dans le blé d’automne (276 400 tonnes). La production d’avoine est la plus élevée depuis trois ans à plus de 189 000 tonnes tandis que l’orge poursuit son déclin avec 156 600 tonnes récoltées cette année.

Au Canada, la production totale de blé s’est accrue de 0,5 % par rapport à 2018 pour atteindre 32,3 millions de tonnes. Cette croissance est principalement attribuable à une augmentation des rendements, qui ont progressé de 2,7 % pour s’élever à 49,8 boisseaux à l’acre. Toutefois, la superficie récoltée a diminué de 2,3 % pour se situer à 23,9 millions d’acres.

À l’échelle nationale, la production de maïs-grain a baissé de 3,5 % pour se situer à 13,4 millions de tonnes en 2019. Ce recul est attribuable à la diminution des rendements, qui ont fléchi de 4,8 % pour s’établir à 147,2 boisseaux à l’acre. Cette baisse a été partiellement contrebalancée par une augmentation de 1,4 % de la superficie récoltée. L’Ontario et le Québec produisent 85% du maïs au pays.

Du côté du soya, les agriculteurs ont déclaré que la production de soya a diminué de 18,5 % pour s’établir à 6,0 millions de tonnes en 2019. Cette baisse est attribuable à la diminution de la superficie récoltée, qui a fléchi de 10,6 % pour se situer à 5,6 millions d’acres, ainsi que des rendements, qui ont baissé de 8,8 % pour s’établir à 39,6 boisseaux à l’acre. Les rendements ont diminué de 16,5% en Ontario et de 14,1% au Manitoba.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Articles récents de Céline Normandin

Commentaires