Marché des grains: Recul du blé

Les négociations sino-américaines et les difficultés du blé ont occupé la semaine

Le blé et le soya ont reculé pour la semaine alors que le maïs s’est maintenu. Les négociations entre la Chine et les États-Unis demeurent sur la sellette alors que les rencontres se déplaceront à Washington pour la semaine.

Les administrations des deux pays ont fait état de progrès dans leurs discussions, tout en admettant qu’il restait encore des points difficiles à aborder. Le président Trump a indiqué qu’il serait prêt à prolonger la période de 90 jours fixée au 1er mars, avant de passer à d’autres tours de vis sous forme de tarifs.

Les dernières nouvelles concernant les ventes à l’étranger des céréales américaines ont par ailleurs déçu. Le département de l’Agriculture a dévoilé les ventes de fin décembre et début janvier. Contrairement aux attentes, les ventes de soya n’ont pas remonté, tel que promis par les chinois. Les ventes de blé et de maïs ont connu le même sort pour la 2e semaine de février.

Le blé a par ailleurs perdu des plumes en raison de la baisse de valeur au niveau international. Le marché français aurait baissé son prix pour conclure une vente avec l’Algérie, un geste mal perçu par les courtiers. Le début de la saison se déroule aussi très bien dans la région de la mer Noire qui produit de grandes quantités de blé. Le cours du blé a plongé a son niveau le plus bas en un an à 4,9925 $US en cours de séance vendredi.

Les conditions sont également jugées plutôt bonnes en Amérique du Sud après avoir longtemps causé du souci. L’indice international des cultures a noté des conditions sèches au Brésil mais sans être catastropique. L’Argentine se sortirait aussi bien d’affaire après avoir redouté du temps trop humide qui aurai nui aux cultures.

Les marchés seront fermés lundi le 19 février aux États-Unis pour le Jour du Président. Les analystes auront à l’œil cette semaine les ventes à l’étranger attendus vendredi prochain, ainsi que les prévisions que doivent apporter jeudi et vendredi les analystes de l’USDA à l’occasion d’une grande conférence annuelle à Washington sur leurs anticipations pour l’année.

Le boisseau de blé pour mars a reculé à 5,0425 $US vendredi par rapport à 5,1725 $US vendredi dernier.

Le boisseau de maïs pour la même période a terminé à 3,7460 $US, soit un peu plus élevé que 3,7425 $US affiché une semaine plus tôt.

Le boisseau de soya pour mars, le plus échangé, a fini la semaine à 9,0750 $US contre 9,1450 $US la semaine dernière.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires