La FAO lance l’Année internationale de la santé des végétaux 2020

La santé des plantes est eu coeur d'enjeux importants pour les populations

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) lance l’Année internationale de la santé des végétaux (IYPH) 2020. L’objectif est de sensibiliser le public à cet enjeu comme levier pour éliminer la faim, réduire la pauvreté, protéger l’environnement et doper le développement économique.

Les végétaux représentent 80% des aliments que nous consommons et produisent 98% de l’oxygène que nous respirons. Pourtant, ils subissent la menace constante et croissante des ravageurs et des maladies.

Articles connexes

Chaque année, jusqu’à 40% des cultures vivrières mondiales sont détruites à cause des ravageurs ou des maladies. Ceci entraîne des pertes de plus de 220 milliards de dollars, engendre la famine pour des millions de personnes et endommage l’agriculture qui est la principale source de revenus des communautés rurales pauvres.

“Les végétaux fournissent les éléments de base pour la vie sur terre et sont le pilier le plus important dans l’alimentation des hommes. Mais la santé des végétaux n’est pas chose acquise”, a déclaré Qu Dongyu, le directeur général de la FAO lors du lancement de l’année internationale, en marge de la 163e session du Conseil de l’agence onusienne à Rome.

“Comme pour la santé humaine ou animale, la prévention de la santé des végétaux est préférable aux traitements”, a-t-il souligné.

En prévenant la diffusion et l’apparition des ravageurs dans certaines régions, les gouvernements, les agriculteurs et les autres acteurs de la filière de l’alimentation, dont le secteur privé, peuvent économiser des milliards de dollars et garantir l’accès à une alimentation de qualité, plaide la FAO.

Selon l’organisme, préserver les plantes ou les produits végétaux des ravageurs et des maladies contribue aussi à faciliter le commerce et assure un accès aux marchés, surtout pour les pays en développement. C’est pourquoi il est important de renforcer l’adhésion aux réglementations et aux normes phytosanitaires internationales.

Pour lutter contre les ravageurs et les maladies, la FAO souligne que les agriculteurs devraient utiliser des méthodes respectueuses de l’environnement, comme la gestion intégrée des ravageurs qui permet de sauvegarder la santé des végétaux tout en protégeant l’environnement. Les décideurs politiques devraient quant à eux encourager le recours à de telles méthodes.

Source: FAO

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires