Une mauvaise application de glyphosate peut laisser des résidus

Une mauvaise application de glyphosate peut laisser des résidus

Pour éviter des résidus inacceptables sur les grains, il faut s’assurer de respecter les conditions apparaissant sur l’étiquette du produit en ce qui concerne la dose d’application, la période d’application et le délai de non-traitement prérécolte. Il ne faut jamais récolter plus tôt que ce qui est recommandé. Cela peut augmenter le risque d’excès de résidus de glyphosate sur les grains récoltés.

Il est conseillé pour le blé et l’orge d’attendre que l’humidité du grain soit inférieur à 30% et de respecter un délai de 7 à 14 jours avant la récolte. Pour l’orge de brasserie, l’utilisation n’est pas recommandée.  Pour l’avoine, il est préférable de vérifier avec l’acheteur de grains.

Consulter, le document « Gardons les propres » pour plus d’information. 

À propos des limites maximales de résidus

Les limites maximales pour les résidus de glyphosate ont attiré l'attention des médias dernièrement. Des modifications proposées par l'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) ont été présentées à tort comme devant augmenter les limites de résidus de glyphosate dans les aliments. Contrairement à ce qui a été véhiculé dans certains médias, les nouvelles limites maximales pour les résidus proposés sont identiques aux nouvelles normes internationales en cours d'approbation, selon les Producteurs de grains du Québec.

Source : Producteurs de grains du Québec

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires