Vomitoxine dans le maïs

La présence de vomitoxine qui provoque de la moisissure de l’épi dans le maïs-grain peut affecter les animaux d’élevage et surtout les porcs. En Ontario, le problème est sous surveillance. Cet automne, 99 échantillons ont été prélevés dans des champs de maïs de la province, à la demande du ministère de l’Agriculture (MAAARO).

La présence de moisissures (et de DON dans le grain récolté) est relativement répandue dans la province. Parmi les 99 échantillons analysés, 75 présentaient des concentrations de DON de moins de 2,0 ppm; 12 se situaient entre 2 et 4 ppm et 12 présentaient des concentrations de DON supérieures à 4 ppm.

Les champs de l’Est ontarien, près du Québec, ne sont pas ceux où l’on retrouve les taux de vomitoxine les plus élevés. Plusieurs facteurs peuvent influer sur la présence de moisissure et de DON dans un champ donnée : différences entre les hybrides, date de semis, cultures antérieures, profils climatiques locaux et dommages causés par les insectes et les oiseaux.

Pour en savoir plus et prendre connaissance de la distribution géographique des problèmes de moisissure de l’épi dans les cultures de maïs en Ontario en 2011, consultez cette fiche technique du MAAARO.

Commentaires