La plus grande ferme robotisée au monde

La plus grande installation de traite robotisée en circulation libre au monde ayant ses activités de production concentrées sous un même toit vient d’être mise en opération en Nouvelle-Zélande.

Construit à Morven, dans la région de South Canterbury, le bâtiment conçu pour loger 1 500 vaches est équipé de 24 systèmes de traite volontaire VMS DeLaval. Voici une visite de la ferme de Aart et Wilma Van Leeuwen en photos.

PHOTOS : DELAVAL

Détails techniques :

  • Le lait est refroidi pendant son transport vers les réservoirs. Dans la première section, le refroidissement se fait à l’aide d’un pré-refroidisseur tandis que dans la deuxième section, il se fait à l’aide d’un refroidisseur d’eau. Cette solution est très économique en plus d’assurer la meilleure qualité possible du lait. Il était important pour la famille Van Leeuwen de trouver un fournisseur pour cette solution.
  • L’eau utilisée pour le pré-refroidissement est par la suite acheminée aux vaches. Le système de récupération de chaleur fournit quant à lui l’eau chaude nécessaire au lavage des robots de traite.
  • Un système de vide centralisé permet d’avoir recours à seulement trois pompes pour faire fonctionner les 24 robots. Ce système permet au producteur d’économiser sur les coûts d’énergie et aide à réduire l’empreinte environnementale de la ferme.
  • Les 24 VMS sont disposés en groupes de 8 et chaque robot prend en charge la traite de 60 à 65 vaches. Après la traite, les vaches retournent dans les allées ou sont dirigées dans un enclos de séparation pour être traitées ou inséminées, au besoin.
  • Le lavage des robots de traite se fait en cascade, ce qui signifie que dans chaque groupe, il y a toujours au moins un VMS DeLaval disponible pour traire les vaches.
  • Une barrière levante spécialement conçue est utilisée dans chaque groupe pour garder les vaches amenées dans l’aire prévue à cette fin. Après un certain temps, la barrière se relève pour permettre à nouveau la circulation libre complète. Pendant ce temps, la traite des autres vaches peut se poursuivre.
  • Tout le lait qui doit être séparé, comme le colostrum, est dirigé vers seulement deux endroits à l’intérieur de l’étable. Cette mesure a été mise en place pour diminuer le plus possible la charge de travail physique et pour limiter la prolifération des bactéries.
  • L’étable est dotée de deux allées d’alimentation afin d’augmenter l’espace disponible à la mangeoire et d’accroître la consommation par vache.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires