Projet clé : se regrouper pour mieux réussir

En Montérégie, Julien Santerre lutte avec des producteurs de sa région contre la maladie la plus coûteuse de la production porcine, le SRRP. Son implication a transformé sa façon d’aborder la maladie.

Pendant plus de 25 ans, les producteurs porcins ont subi chacun sur leur entreprise les contrecoups d’une maladie dévastatrice, le syndrome reproducteur et respiratoire porcin que tous les producteurs et intervenants du secteur porcin appellent par son acronyme, le SRRP. Personne n’osait parler de ses mésaventures avec le virus responsable de la maladie de peur d’être accusé par ses voisins de les avoir contaminés.

Pour plusieurs, ce n’est plus le cas. Dorénavant, des producteurs de porcs se regroupent pour mieux l’affronter. Ils partagent l’information sur les épisodes qu’ils ont vécus et décident ensemble des moyens pour y faire face. Ils en ressortent mieux outillés et avec une vision transformée de la maladie. En aidant leurs voisins, ils s’aident eux-mêmes.

Pour le producteur de porcs Julien Santerre de Notre-Dame-de-Stanbridge, en Montérégie, voilà la plus grande leçon tirée de sa participation sur le comité de gestion d’un des cinq projets de contrôle local du SRRP. Les gens les appellent souvent les projets CLÉ. Ce nom tire son origine de « contrôle local d’éradication ». Le Clé-Montérégie regroupe 47 sites, dont celui de la ferme Roger Santerre et fils, l’entreprise de Julien Santerre.

Vous pouvez lire l’intégralité de cet article en page 12 du numéro d’avril 2013 du Bulletin des agriculteurs.

Boîte à outils

Vous désirez démarrer un projet de « Contrôle Local et Éradication du virus du SRRP (CLÉ-SRRP)? Le Centre de développement du porc (CDPQ) vous offre une boîte à outils dans laquelle vous retrouverez des documents qui vous permettront de démarrer votre projet. Il est disponible en ligne sur le site internet du CDPQ.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires