Trousse de dépistage de la maladie débilitante chronique (MDC) sur animaux vivants

Denver (États-Unis), 23 septembre 2002 – GeneThera a annoncé qu’elle mettrait à la disposition des agences d’hygiène vétérinaire d’Etat un ensemble pour prélèvement sanguin sur le terrain, permettant de dépister la maladie débilitante chronique (MDC) chez les animaux vivants et décédés. En conjugaison avec le nécessaire pour prélèvement
sanguin, le test réel de dépistage de la MDC sera effectué dans les laboratoires de GeneThera. L’ensemble sera commercialisé sous le nom de CWDSignal(MC). Le Dr Tony Milici, chef de la direction, a annoncé aujourd’hui

que GeneThera avait mis au point ce nécessaire et mis en lumière la découverte
génomique. Pour sa part, le Dr Glen Zebarth, spécialiste de l’industrie, a
fait savoir qu’il superviserait un essai à l’insu, fruit d’une collaboration
avec les agences d’hygiène vétérinaire d’Etat, afin de valider les
applications sur le terrain de CWDSignal(MC).

GeneThera a conçu le test de la MDC sur sa plate-forme exclusive de
diagnostic moléculaire afin d’obtenir des résultats de haute précision et
d’effectuer des analyses en grandes quantités. Jusqu’ici, la Société a reçu et
analysé avec succès un nombre limité d’échantillons de sang normal et
contaminé en provenance du Colorado, du Minnesota et du Wyoming.

L’essai à l’insu sera d’abord effectué avec le concours de divers

laboratoires d’Etat et organismes fédéraux qui analyseront à la fois des
échantillons infectés et non infectés par la MDC. Les résultats de l’analyse
seront ensuite comparés à ceux des rapports des agences. Un rapport final sera
publié par le Dr Glen Zebarth.

« J’invite les agences préoccupées par l’épidémie de la maladie
débilitante chronique à se rendre à nos laboratoires, en prenant soin
d’apporter du sang pour des analyses et vérifications et à repartir avec le
nécessaire CWDSignal(MC) afin de mettre fin aux programmes d’abattage en masse
des animaux », a indiqué le Dr Milici.

Le laboratoire de traitement de GeneThera est extrêmement automatisé et
utilise la plate-forme PCR en temps réel Flourogenic (F-PCR) qui comporte un
système robotique intégré ainsi que des bases de données pour la collecte et

l’analyse. Combinée avec un logiciel de diagnostic breveté mis au point par
GeneThera pour l’expression génétique, la plate-forme permet l’exécution d’un
volume élevé de tests. A la conférence de presse, le Dr Milici a révélé que la
capacité de traitement permettrait d’effectuer 40 000 tests par mois d’ici à
décembre 2002. En outre, cette capacité devrait passer à 160 000 tests par
mois d’ici à 2003. Le test CWDSignal(MC) coûte en moyenne 65 $ et les
résultats sont prêts dans les 24 heures.

« Nous avons besoin d’une validation et d’une approbation rapide du test
de dépistage CWDSignal(MC) de la part des agences d’Etat et fédérales afin
d’entreprendre un volume élevé de tests. Le séquençage à grande échelle des
tests d’ADN sur le terrain nous permettra d’étudier la constitution génétique
de la MDC et de concevoir un traitement ou un vaccin », a expliqué le Dr Tony
Milici.

GeneThera

GeneThera exploite un laboratoire biotechnologique agréé à Wheat Ridge, au Colorado, qui fournit des services d’essai afin de répondre aux demandes en pleine croissance des industries agricole, vétérinaire et médicale. GeneThera
utilise des appareils d’essai PCR en temps réel et une technologie exclusive
pour réaliser des tests très sensibles et très performants permettant le
dépistage de contaminants qui menacent la salubrité des aliments. La
technologie de GeneThera constitue une plate-forme permettant de mettre au
point et de commercialiser efficacement des tests génomiques de dépistage des
contaminants et de créer des vaccins à ADN recombinant. Voilà trois ans que
GeneThera travaille à la mise au point de tests moléculaires pour le
diagnostic de maladies comme la maladie débilitante chronique, la maladie de
la vache folle et l’E. Coli O157:H7. Société en phase de démarrage, GeneThera
a l’intention d’octroyer des licences et d’assurer la commercialisation et la
distribution directes de trousses d’essai reposant sur ses découvertes
scientifiques. Une distribution limitée devrait débuter d’ici la fin de 2002
et une commercialisation à grande échelle devrait avoir lieu d’ici la mi-2003.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

GeneThera inc.

http://www.genethera.net/




Commentaires