Ligne de temps

Petits pois en panne sèche

Après une grosse semaine de canicule nous n’avons reçu que 4 mm de pluie le 6 juillet. Pour les cultures mieux enracinées je ne constate rien de critique,  mais pour nos pois verts qui poussent rapidement et qui tombent en quasi panne sèche en pleine période de remplissage, c’est inquiétant.

 J’espérais un beau 20 mm. Ça aurait été suffisant. Malheureusement, toute la pluie semble s’être éparpillée un peu partout, mais pas chez nous cette fois. Bon, 4 mm c’est mieux que rien. On s’accroche à l’espoir qu’il en tombe quelques gouttes ici et là. Un cadeau de 20 mm question de tout faire gonfler les gousses en même temps serait super. Bah! Ok, 10 mm ça pourrait faire l’affaire. Un coup pris je pourrais me contenter de quelques mm. Ok, j’accepte une grosse rosée, me semble que ce n’est pas trop demandé!  S.V.P. laisse tomber quelque chose avant dimanche.  Si je pouvais je soufflerais les gousses une par une! Je me sens impuissant à ce stade-ci. J’ai l’air du conducteur qui baisse la cadence de son véhicule pour économiser les quelques gouttes d’essence dans le réservoir en espérant se rendre à la station service. À la station service on peut refaire le plein, mais pour une culture il sera peut être trop tard. Encore 4 jours à tenir et je suis encore surpris d’observer de l’échaudage seulement en bout de champs. Les plants semblent se régaler des rosées matinales, mais il reste à savoir s’ils pourront avoir assez d’eau pour gonfler un maximum de petits pois dans chacune des gousses.

Tant qu’à être en panne sèche d’idée et d’action il ne me reste plus qu’à aller faire le plein d’énergie. Quelques jours à vélo vont sûrement changer le mal de place et j’aurai la surprise du résultat final à mon retour.

à propos de l'auteur

Agriculteur et collaborateur

Paul Caplette est passionné d’agriculture. Sur la ferme qu’il gère avec son frère en Montérégie-Est, il se plaît à se mettre au défi et à expérimenter de nouvelles techniques. C’est avec enthousiasme qu’il partage ses résultats sur son blogue Profession agriculteur.

Articles récents de Paul Caplette

Commentaires