25 M $ sur trois ans pour le prolongement du réseau gazier

Québec, le 20 mars 2000 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, monsieur Rémy Trudel, se réjouit de l’investissement de 25 millions $ dans le réseau gazier québécois annoncé, lors du discours du budget, par le ministre d’État à l’Économie et aux Finances, monsieur Bernard Landry.







Grâce à cette mesure gouvernementale, les entreprises du secteur bioalimentaire seront moins vulnérables aux hausses significatives du prix des autres sources d’énergie.


Cet investissement, réparti sur une période de trois ans, permettra à un plus grand nombre d’entreprises de production et de transformation bioalimentaires d’avoir accès à une nouvelle source d’énergie afin de réduire leurs frais d’exploitation et, ainsi devenir plus concurrentielles sur le marché.

Grâce à cette mesure gouvernementale, les entreprises du secteur bioalimentaire seront moins vulnérables aux hausses significatives du prix des autres sources d’énergie. « Je suis confiant que les entreprises du secteur bioalimentaire québécois pourront profiter prochainement des retombées des investissements visant à étendre le réseau gazier. De plus, je demeure convaincu qu’il s’agit d’un levier économique important pour accroître la compétitivité des entreprises du bioalimentaire, un secteur stratégique pour l’économie du Québec », a précisé monsieur Trudel.

« Dans le contexte de la mondialisation des marchés, l’ajout de critères de rentabilité économique est un facteur essentiel au développement des régions et au succès des entreprises du secteur bioalimentaire », a conclu le ministre.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)

http://www.agr.gouv.qc.ca/

Commentaires