900 000 $ pour appuyer le développement durable du secteur agroalimentaire de l’Outaouais

Gatineau (Québec), 31 octobre 2008 – Au nom du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Laurent Lessard, le ministre responsable de la région de l’Outaouais et député de Chapleau, M. Benoît Pelletier, l’adjointe parlementaire du ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et députée de Pontiac, Mme Charlotte L’Ecuyer, et le président de la Conférence régionale des élus de l’Outaouais (CREO), M. Marc Carrière, ont annoncé, en présence de la députée de Gatineau, Mme Stéphanie Vallée, la signature d’une entente pour le développement durable du secteur agroalimentaire de l’Outaouais. Cette entente, d’une durée de trois ans (2008-2011), est pourvue d’une enveloppe de 900 000 dollars.

La nouvelle entente a trait à trois grands volets définis dans le planstratégique agroalimentaire de l’Outaouais 2006-2012. Elle a ainsi pour objetde diversifier l’agriculture régionale et d’accroître le revenu à l’hectaredes entreprises agricoles, de poursuivre la croissance de la transformationalimentaire et d’assurer le développement durable du secteur agroalimentaire.

De façon concrète, cette entente sectorielle constitue un appui favorableà la mise en oeuvre de différentes actions qui visent à encourager ladiversification des activités agricoles, à accentuer la commercialisation desproduits agroalimentaires régionaux, à augmenter les investissements dans lesecteur de la transformation alimentaire, à soutenir le transfert ou ledémarrage des entreprises agricoles et à réaliser la mise en conformitéenvironnementale des entreprises agricoles tout en assurant leur pérennité.

«Cette entente vient définitivement appuyer l’action de tous lespartenaires du secteur au regard de l’atteinte des objectifs inscrits dans leplan stratégique agroalimentaire de l’Outaouais 2006-2012. Nous voulonsaménager un environnement d’affaires propice à l’essor de ce secteur qui sedoit d’être innovateur, compétitif et durable. Cet environnement doit nonseulement faciliter l’expression d’initiatives diverses, mais aussi permettrede laisser s’épanouir la créativité des entrepreneurs, de faire une place à larelève, de donner accès à un territoire agricole de qualité et de mieuxrépondre aux signaux du marché. Ce sont là des objectifs qui cadrent avecplusieurs des recommandations contenues dans le rapport de la Commission surl’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire québécois», a fait valoir leministre Benoît Pelletier.

«Je tiens à souligner à quel point j’apprécie le travail et lacollaboration des principaux acteurs du milieu qui ont contribué àl’avancement du secteur agroalimentaire de l’Outaouais et qui, grâce à cettenouvelle entente, seront à même de poursuivre leurs efforts de développement»,a pour sa part déclaré Mme Charlotte L’Ecuyer.

La contribution financière du ministère de l’Agriculture, des Pêcherieset de l’Alimentation s’élève à 450 000 dollars pour trois ans, à raison de150 000 dollars par année.

«La CREO est très heureuse de contribuer elle aussi à cette entente enapportant une participation financière de 450 000 dollars sur trois ans parl’entremise du Fonds de développement régional (150 000 dollars par année).Cette entente vise le développement du secteur agroalimentaire, un dessecteurs à fort potentiel de diversification économique reconnus dans laplanification stratégique régionale 2007-2012 de l’Outaouais», de conclure leprésident de la CREO, M. Marc Carrière.

Soulignons que les signataires de l’entente sont Mme Nathalie Normandeau,ministre des Affaires municipales et des Régions, M. Laurent Lessard, ministrede l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Benoît Pelletier,ministre responsable de la région de l’Outaouais, ainsi que M. Marc Carrière,président de la CREO.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires