AAC lance le programme Verdir le Canada

Ottawa (Ontario), 16 mai 2003 – Les propriétaires fonciers qui cherchent à convertir leur terre de la culture annuelle de moindre qualité en une couverture végétale permanente ce printemps peuvent présenter une demande d’aide financière au titre d’un programme du gouvernement du Canada qui permettra de profiter plus rapidement des avantages du nouveau Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA).

Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, a dévoilé aujourd’hui les précisions du programme Verdir le Canada, d’une durée de cinq ans et doté d’un budget de 110 millions de dollars, qui vise à promouvoir une utilisation durable des terres et à accroître les superficies du Canada recouvertes de plantes fourragères et d’arbres.

Le programme Verdir le Canada comprend quatre composantes, notamment la conversion des terres, les zones préoccupantes, les brise-vent et le soutien technique, qui vise à régler les problèmes agroenvironnementaux au pays. Il permettra d’apporter aux demandeurs admissibles des conseils techniques et des incitatifs financiers pour transformer les terres écologiquement sensibles en couverture végétale permanente, comme les fourrages, les arbustes et les arbres.

« L’implantation d’une couverture végétale permanente est l’une des nombreuses solutions agronomiques pour pallier les risques en environnement, a déclaré M. Vanclief. La reconnaissance de la nature diversifiée de nos paysages régionaux et les résultats de la consultation de nos partenaires des provinces et du secteur nous ont permis de créer un programme qui offre des avantages agroenvironnementaux dans l’ensemble du Canada. »

La couverture végétale permanente joue de nombreux rôles positifs dans le paysage. Par exemple, elle peut servir à protéger de larges bandes de terres érodables ou elle peut entrer dans l’implantation de bandes tampons dans les zones riveraines afin de protéger la qualité de l’eau.

Le volet conversion des terres du programme apportera aux agriculteurs des incitatifs qui les encourageront à convertir les terres dont l’aptitude à la culture de plantes annuelles est très limitée, ou les terres gravement dégradées par l’érosion éolienne et hydraulique, la salinisation et la perte de matière organique.

Les producteurs qui veulent présenter des demandes de fonds d’incitation au titre du volet conversion des terres doivent être les propriétaires enregistrés des terres qui répondent aux critères environnementaux précis et aux exigences en matière de superficie minimale. Les demandeurs agréés doivent aussi consentir à semer sur les terres converties des végétaux vivaces approuvés et conclure une entente de dix ans sur l’aménagement des terres.

La date limite des demandes de cette année est fixée au 1er août 2003. Les plantes fourragères plantées au printemps 2003 seront admissibles et seront examinées à la lumière des critères du programme. Les années suivantes, le délai des demandes sera le 31 janvier.

Les autres volets du programme Verdir le Canada sont en préparation et seront mis à la disposition des producteurs au cours des prochains mois.

« En raison de la nature diversifiée de nos terres, les programmes offerts par le CSA seront conçus de façon à assurer les meilleurs résultats possibles aux Canadiens dans toutes les parties du pays, a déclaré M. Vanclief. Le programme Verdir le Canada est un exemple de cet engagement. »

En vertu du CSA, le gouvernement fédéral s’emploie avec les provinces et le secteur à faire du Canada le chef de file mondial en matière de production respectueuse de l’environnement, de salubrité et de qualité des aliments et d’innovation.

Les formulaires de demande sont maintenant disponibles en ligne au www.agr.gc.ca/greencover-verdir. Pour plus de renseignements sur le programme Verdir le Canada ou encore pour demander un formulaire, veuillez téléphoner au 1 (866) 844-5620.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Cadre stratégique pour l’agriculture (CSA)
http://www.agr.gc.ca/canadaentete/

Commentaires